Home Infos Diverses

 

2018


 

 

30 Places jeunes à gagner

Vous avez entre 16 et 25 ans.

Demandez par mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. votre invitation pour la novillada du 19 Août 2018 aux arènes « Pierre Balao » de Maubourguet sans oublier de mentionner votre nom et votre date de naissance.

Les 30 premiers inscrits recevront une confirmation et pourront retirer leur invitation le 19 Août à la billetterie des arènes sur présentation d’une pièce d’identité.

 


SOIREE DE REMISE DU TROPHEE VAL D'ADOUR (le 13 Jan 2018)

 

 

Yon LAMOTHE reçoit la muleta, entouré des cinq clubs du Val d'Adour (photo de Janine Noguez)

 

C'est dans la salle des fêtes de Ladevèze-Rivière que la peña «Vivement 5 Heures» s'était délocalisée pour la remise du trophée du Val-d'Adour pour la saison 2017.

Cette récompense est décernée par les responsables des différentes arènes du Val-d'Adour, soit Plaisance, Riscle, Aignan pour le Gers et Maubourguet, Castelnau-Rivière-Basse pour les Hautes-Pyrénées. Pour la «temporada» 2017, c'est donc Yon Lamothe, le triomphateur de la novillada de Maubourguet, qui a été sacré vainqueur du trophée par l'ensemble des présidents des arènes du Val-d'Adour. Le Landais de Saint-Sever avait en effet coupé deux oreilles et était sorti à «Hombros» des arènes maubourguétoises.

A noter la présence remarquée du «maestro» Richard Millan dont Yon Lamothe est l'élève de l'école taurine dorénavant bien renommée.

Yon Lamothe est déjà pressenti pour les prochaines novilladas dans le Val-d'Adour de cette prochaine saison et on le verra peut-être à Plaisance-du-Gers cette année ?

En effet, plusieurs présidents ont déjà dévoilé leurs futurs «cartels», sauf à Plaisance mais les coprésidents de «Vivement 5 Heures» Pierre Caunille et Henri Michel annoncent par contre une superbe affiche avec des novilleros de talent et un bétail de grande qualité.

La soirée se concluait autour d'un magnifique buffet où les discussions pouvaient continuer de plus belle autour du sujet préféré des «aficionados» locaux. (La dépèche)

 


2017


 

 

VAINQUEURS DU TROPHÉE OCCITANIE 2017

 

 Gard Aficion a le plaisir de vous annoncer les vainqueurs de la 2ème édition du trophée OCCITANIE

- Meilleur novillero : Hector GUTTIERREZ (Mexique) officiant dans les arènes de Maubourguet

- 1er accessit : Dorian CANTON - officiant dans les arènes de Bouillargues


- Meilleur novillo : Alain et Frédérique TARDIEU lidié dans les arènes de Bouillargues


 

Palmarès des clubs Taurins Paul Ricard du Sud Ouest 2017 

 

Accessit : la corrida de Valverde à Orthez -  et la corrida de La Quinta à Mont de Marsan. 

Meilleur lot de novillos.

1er prix pour Los Maños pour la novillada de Bayonne. 

Meilleur lot de novillos non piqués.

1er prix pour la ganaderia du Lartet. 

Accessit pour la ganaderia Guadeira à Dax et Alma Serena pour ses courses de Mugron, Hagetmau et Maurrin. 

Meilleur matador de toros.

1er prix pour Juan Bautista.

Accessit pour Emilio de Justo pour l'ensemble de ses prestations dans le Sud Ouest. de sa prestation à Vic Fezensac. 

Meilleur novillero.

Pas attribué 

Meilleur novillero sans picadors.

1er prix pour Yon Lamothe.

Accessit pour Dorian Danton et Manuel Diosleguarde.

 

Les Clubs Taurins Paul Ricard du Sud Ouest ont remis un Prix Spécial à l'équipe médicale de l'AMAC, Assistance Médico-chirurgicale Aux Corridas, pour leur professionnalisme et leur dévouement dans toutes les arènes du Sud Ouest.

Ces Prix seront remis lors de la traditionnelle assemblée générale de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard à Méjanes le samedi 27 janvier 2018.


 

Bon sang ne saurait mentir !

Encore une novillada mémorable à Maubourguet grace aux Coquilla. (photo A.Torres)

A la fin de la novillada, on aurait pu marquer sur le frontispice des ar�nes de Maubourguet�: ��Bis repetita placent��. En effet, suite � la m�morable novillada� de 2016, Maubourguet-Toros a pris la merveilleuse d�cision de remettre au cartel le vieil encaste Coquilla, mais ce coup-ci sous la forme d�un d�fi taurin entre l��levage de Javier Sanchez Arjona et celui de son cousin Juan� Sanchez Fabr�s. Les deux seuls �levages d�tenant encore du sang Coquilla. Pur le premier, rafra�chi avec du Buend�a le second. Le r�sultat�: une excellente ��tarde�� au cours de laquelle, les erales de Javier (2�, 3� et 4�) ont coiff� d�une courte t�te ceux un poil plus faibles de Juan (1�, 5� et 6). Aussi bien pr�sent�s les uns que les autres, ils avaient de la bravoure � revendre, la classe de la vieille Espagne et cette bonne noblesse qui se confie tout en refusant de se laisser berner. Ils ont tous fait preuve de la mobilit� et de la puissance l�gendaire de leur encaste, d�all�gresse et d�une agressivit� incessante et piquante temp�r�e par la suavit� du sang Ibarra. Tous ont �t� tr�s applaudis � l�arrastre. ��Tallador��, l�excellent quatri�me a eu droit � un tour de piste posthume. Tant le lot �tait exceptionnel, d�autres erales auraient pu �galement pr�tendre � cet honneur. A la fin de la novillada, les deux �leveurs furent appel�s � saluer en piste. A la sortie, fait rare en tauromachie, tout le monde �tait unanime pour louer les qualit�s de ce b�tail de r�ve, mis au rancard � cause de la stupide mode du gigantisme. Face � ce b�tail, r�put� doux comme des beignets ou piquant comme du piments de Cayenne, les novilleros ont fait de leur mieux avec courage, m�me s�ils ont �t� en-dessous des quadrup�des. Il est vrai que c�est presque une loi in�vitable du genre. Comment de tr�s jeunes apprentis, qui en sont souvent � leurs premi�res novilladas, pourraient-ils se hisser � la hauteur du r�sultat de 100 ans de s�lection rigoureuse�?

Avec le Sanchez Fabr�s d�ouverture, aussi fade que noble, le Mexicain Hector Gutierrez ne trouva pas le terrain idoine. Il multiplia des passes profil�es ne suscitant pas la moindre �motion. Il enfon�a une �p�e efficace, bien que tr�s en avant et verticale, qui lui valut une oreille g�n�reuse. L�excellent Sanchez Arjona sorti en quatri�me position se grandit tout au long de son combat et am�liora le novillero, qui sur la fin de la faena alla � son tour ��a m�s�� en s�appliquant davantage et en synchronisant mieux ses passes, bien que toujours aussi profil�es. Il �choua avec l�acier, mais la vuelta de l�eral incita le public � autoriser celle du novillero.

Le Portugais Joao d�Alva est un novillero complet. Certes, il ne pose pas toujours les banderilles au mieux, mais il a le m�rite de les poser, fait devenu de plus en plus rare. Il a aussi �t� le seul � enrichir son toreo de cape en recevant son deuxi�me adversaire par une ��larga cambiada�� � genoux. A la muleta, il a souvent �t� � la limite du d�bordement, mais les plus belles passes de la novillada sont � mettre � son cr�dit. Il sut am�liorer le rythme saccad� du tr�s bon Sanchez Fabr�s avec lequel il dessina de belles s�ries sur les deux bords, mais �choua avec l��p�e. Silence. L�avant dernier, un Sanchez Fabr�s, sortit ��abanto��, puis se grandit au cours du combat et entra�na lui aussi le novillero dans son ascension. Une �p�e un peu d�croch�e mais efficace permit au Lusitanien de promener une oreille m�rit�e.

Yon Lamothe est dot� d�une �l�gance naturelle. De toute �vidence il est n� torero, mais maintenant il va falloir le devenir. Son premier adversaire �tait d�une grande noblesse, mais, en bon Coquila, ne pardonnait rien. D�s le d�but, le Fran�ais fut envoy� en l�air de mani�re spectaculaire. Quelques passes de ch�timent suffirent � rendre ce piment d�Espelette aussi doux qu�un caramel. Yon b�tit alors une tr�s int�ressante faena avec des s�ries tr�s �l�gantes sur les deux bords, p�tries de ��temple��. Les troph�es semblaient � port�e de main, mais l��p�e en voulut autrement. Silence.� Le Fabr�s de cl�ture, encore plus noble que le pr�c�dent, s�am�liora lui aussi au cours de sa ��pelea�� (combat). Les passes de Yon furent �l�gantes, parfaitement synchronis�es et tr�s harmonieuses, bien qu�encore trop profil�es � mon go�t. Il signa l�ensemble d�une �p�e efficace, pr�c�d�e d�un essai infructueux. Sous l�insistance du public, le pr�sident� afficha deux mouchoirs � la balustrade. Un de trop�? Peu importe, cette novillada n��tait que du bonheur, malgr� un pincement au c�ur en pensant au grand absent, Fran�ois Fortassin, qui aurait �t� tellement heureux de voir �a.

Antoine Torres

 


 

Maubourguet�(20/08/2017) :

�Hector Guttierrez et Yon Lamothe se partage le troph�e Val d�Adour...

Sortie de Yon LAMOTHE a hombros

Apr�s le succ�s de l��dition 2016, avec un lot d�erales consid�r� comme le meilleur pr�sent� dans le Sud-Ouest, les organisateurs de Maubourguet ont d�cid� de renouveler l�exp�rience Coquilla pour leur novillada non piqu�e annuelle. Ils ont choisi de proposer aux deux cousins Javier Sanchez Arjona et Jos� Sanchez Fabr�s un d�fi ganadero.

Avec trois erales du niveau de ceux combattus l�an pass� c�est Javier qui a gagn� d�une courte t�te la comp�tition. Pour Jos�, hormis un premier eral faible et soso, les deux autres tr�s exigeants sont all�s � mas. Il leur a juste manqu� un peu de forces pour rivaliser avec leurs ��cousins�� de la ganaderia Sanchez Arjona. Les deux ganaderos ont �t� appel� � saluer. On retrouvera les Sanchez Fabr�s � Saint Sever, le 11 novembre au matin.
Il serait dommage qu�en 2018 Maubourguet, ou un autre organisateur, ne tente pas l�exp�rience Coquilla.
Les trois jeunes novilleros qui leur ont �t� oppos�s, ont s�rement beaucoup appris. Ils ont fait front avec courage et m�me r�ussite � la muleta. Malheureusement ils ont �t� souvent trahis par les aciers.

Le premier N�3 est un Sanchez Fabr�s. Tr�s haut, maigre et bien arm�, il est juste de forces. Le mexicain Hector Guttierrez commence sa faena � droite par une s�rie de derechazos profil�s. Le toro est soso. Il r�pond au cite du torero avec beaucoup de na�vet� et peu d�alegria. Il transmet peu. Le novillero est tr�s �l�gant et enchaine une bonne s�rie � gauche. Le reste de la faena est bien ex�cut� mais manque d�int�r�t, � cause de la soseria du novillo et du torero profil� de Guttierez, et devient ennuyeux. Le mexicain anime la fin de sa prestation par des muletazos tr�s �l�gants et templ�s. Il tue mal d�une vilaine �p�e en avant, rapide d�effet et coupe quand m�me une oreille.

Joao D�Alva s��tait pr�sent� dans le Sud-Ouest � la Fragua. Il ne s��tait pas qualifi� pour la finale mais avait montr� quelques d�tails int�ressants. Le second eral N�44�est un Sanchez Arjona. Dans le type de l�encaste Il humilie et rep�te d�s les premiers muletazos. Le jeune portugais pose deux bonnes paires de banderilles puis s�y reprend � deux fois pour r�ussir un bon quiebro. A la muleta, le novillo continue � charger en venant de loin, baissant la t�te et r�p�tant sans baisser de rythme. D�Alva utilise sa caste pour encha�ner de bonnes s�ries des deux mains. Le Coquilla prend le dessus en fin de faena et quand Joao r�cup�re l��p�e v�ritable, le toro a encore beaucoup d��nergie de passes dans les pattes. Le novillero, qui n�a pas domin� son opposant � du mal � le cadrer. Il perd ses moyens avec les aciers, reprend l��p�e apr�s un pinchazo, une mete y saca et six descabellos pour placer une enti�re tr�s en avant et tomb�e mais concluante.

Yon Lamothe, apr�s avoir triomph� le matin � Rion, re�oit avec beaucoup d��l�gance et d�efficacit� le troisi�me eral de l�apr�s midi N�40 (Sanchez Arjona). Le novillo s�av�re noble. Mais tr�s exigeant et violent, il ne pardonne aucune erreur. D�s le d�but de la faena, il prend spectaculairement l��l�ve d�Adour Aficion. Malgr� une voltereta tr�s impressionnante, Yon se rel�ve sans trop de mal et double son opposant. Il enchaine des s�ries courtes, avec son �l�gance habituelle et un certain poder. Il lie six int�ressantes s�ries des deux mains. Le landais perd le ou les troph�es gagn�s � la muleta, en tuant mal.

Le quatri�me N�42 est bien re�u � la cape par Hector Guttierez. Le Sanchez Arjona va aller � mas tout au long de la faena. Le mexicain est en dessous des possibilit�s du toro sur les premi�res s�ries. Il met bien le toro � distance, cite de loin mais tor�e sans se croiser et sur le pico. En m�me temps que le toro s�am�liore, le novillero va lui aussi � mas. Les derni�res s�ries sont plus sinc�res, plus templ�es en ad�quation avec les qualit�s et le potentiel de Tallador. Apr�s les traditionnelles circulaires, Guttierez revient � des choses plus classiques et les passes d�ador�o finales sont de tr�s belle facture. Le jeune torero retrouve en fin de faena, le niveau qui lui avait permis de triompher � Arzacq, en d�but de saison. Comme Yon, le mexicain tue mal. Le novillo est cr�dit� d�une vuelta al ruedo � l�issue de laquelle, le public invite le novillero � faire lui aussi un tour d�honneur m�rit�.

Le cinqui�me N�9�est un Sanchez Fabr�s haut et charpent�. A sa sortie de piste, il est faible. Tardo, il ne se livre pas. Joao D�Alva rate son tercio de banderilles. Au troisi�me tiers, il ne p�se pas sur les premiers muletazos � un bicho qui le met en difficult�. Le novillo, en vrai Coquilla, prend confiance et s�am�liore de s�ries en s�ries jusqu�� charger avec alegria et � r�p�ter comme l�ont fait plus spontan�ment les erales de Sanchez Arjona. Il reste exigeant n�autorise pas l�erreur mais permet au jeune portugais d��lever son niveau. La fin de faena est bien meilleure que le d�but et permet � D�Alva de couper une oreille apr�s une enti�re en avant l�g�rement tomb�e.

Le dernier N�5�(Sanchez Fabr�s) est lui aussi bien pr�sent�. Il est tr�s bien banderill� par Morandilla. Il est naturellement plus noble que le cinqui�me mais lui aussi s�am�liorera (plus rapidement) en cours de faena. Il chargera avec alegria et r�p�tera avec un certain piquant dans la muleta de Yon Lamothe. L��l�ve d�Adour Aficion se met au niveau de l�eral pour lier de bonnes s�ries � droite et � gauche. L�opposition est s�rieuse et la tauromachie de Yon est surtout efficace, appliqu�e, avec moins d�ador�os que d�habitude, mais reste tr�s �l�gante et surtout sinc�re. Il se fait d�sarmer sur une naturelle et la s�rie suivante, la derni�re de la faena, est brouillonne. Apr�s un pinchazo, Yon place une enti�re en avant mais tr�s rapide d�effet. La pr�sidence sous la pression du public accorde deux oreilles, on peut d�battre sur l�opportunit� de la seconde.

Le troph�e du Val d�Adour et le prix des organisateurs du Sud-Ouest sont fort justement partag�s entre Hector Guttierez et Yon Lamothe.
Cette tr�s entretenue novillada confirme l�int�r�t que devraient avoir les jeunes toreros pour les novillos d�encaste Coquilla. Ces derniers sont nobles, r�p�tent et vont � mas tout au long de la faena. Ils permettent aux novilleros de lier des s�ries � un animal et qui met en relief leur travail gr�ce � l��motion que transmet une charge qui ne faiblit jamais.

Thierry Reboul

Fiche technique
Ar�nes de Maubourguet, novillada non piqu�e des F�tes 2017
3 erales de Coquillas de Sanchez Arjona (3, 4,5) et trois de Sanchez Fabr�s bien pr�sent�s, donnant du jeu, avec du fond et allant � mas du d�but � la fin des faenas pour :

Hector Guttierez�: une oreille, vuelta
Joao D�Alva�: un avis et silence, une oreille
Yon Lamothe�: un avis et silence, deux oreilles

Vuelta au quatri�me eral (Sanchez Arjona)
Salut des deux ganaderos � l�issue de la course/
Pr�sident�: Philippe Tort (Garlin)
Le troph�e du Val d�Adour est attribu� � Hector Guttierez et Yon Lamothe
550 spectateurs environ (fr�quentation en hausse par rapport � 2016)
Musique�: Al Violin
M�t�o agr�able
A l�issue du paseo une minute de silence a �t� observ�e � la m�moire du grand aficionado qu��tait le s�nateur Fran�ois Fortassin et d�Ivan Fandi�o.

lien sur le site CORRIDA FRANCE :

https://www.corridafrance.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=8562:maubourguet-20-08-2017-hector-guttierrez-et-yon-lamothe-se-partage-le-trophee-val-d-adour-9210817&catid=19:actualites&Itemid=238


 

 

D'autres compte-rendus�� :

Maubourguet. 20 ao�t (tarde). Les Coquilla sous toutes leurs formes. Second triomphe de Yon Lamothe

Lien sur le site TOROBRAVO :

http://torobravo.fr/rion-des-landes-20-aout-tarde-les-coquilla-sous-toutes-leurs-formes-second-triomphe-de-yon-lamothe/


Lien sur le site TOROFIESTA :

https://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4891:2017-08-21-05-11-30&catid=1:nouvelles

 


 

30 Places jeunes � gagner.�

Vous avez entre 16 et 25 ans.

Demandez par mail � Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. votre invitation pour la novillada du 20 Ao�t 2017 aux ar�nes ��Pierre Balao�� de Maubourguet sans oublier de �mentionner votre nom et votre date de naissance.�

Les 30 premiers inscrits recevront une confirmation et pourront retirer leur invitation le 20 Ao�t � la billetterie des ar�nes sur pr�sentation d�une pi�ce d�identit�.

Le Troph�e OCCITANIE a� vu le jour, l'ann�e derni�re, � l'initiative de la Coordination des Clubs Taurins de N�mes et du Gard. Il s'agit d'un grand concours de novilladas sans picador organis�es dans trois ar�nes du Sud-Est et trois ar�nes du Sud-Ouest.
La Coordination, qui n'intervient ni dans le montage des cartels des novilladas, ni dans l'organisation des manifestations, s'engage � acheter, pour chaque novillada, 30 billets d'entr�e qui seront offerts � des jeunes de moins de 25 ans dans chaque Commune ou Canton correspondant. Un jury d�signera les vainqueurs du Troph�e Occitanie : meilleur �levage et meilleur novillero
Apr�s Vauvert, nous vous donnons rendez-vous � Boujan sur Libron, Plaisance du Gers, Riscle, Maubourguet et Bouillargues.

Bravos et estampilles pour la novillada :

Les taureaux qui fouleront l'ar�ne le 20 ao�t sont d'une r�putation de haut niveau, comme l'explique Pascal Bouneau, pr�sident. Les membres de Maubourguet Toros et l'organisation ont fait un choix de ma�tre pour une novillada de qualit�. Tous souhaitent renouveler les moments � succ�s de l'an pass�.

Les taureaux de Javier Sanchez sont estampill�s �Coquilla de Sanchez Arjona�, un sang pur de l'origine Coquilla (petit taureau noir).

De nos jours, la devise est reconnue comme une des meilleures d'encaste Domecq du Campo Charro. Pourtant, cette histoire est toute r�cente. L'histoire, la vraie, ce ne sont pas les Domecq qui l'ont inscrite mais les Coquillas, ces petits toros noirs aux cornes courtes mais � l'�me si brave.

Aujourd'hui, c'est Javier qui g�re la devise familiale. Les Domecq sont rassembl�s dans la tr�s andalouse finca d'�El Collado�, tandis que les Coquilla sont un peu plus loin, pr�s de Cuidad Rodrigo. Aux Domecq qui combattent sous le nom g�n�rique de Sanchez Arjona, la gloire des ferias de luxe o� les combattent les plus grandes figuras, les Coquillas se contentant de novilladas annonc�es sous le nom on ne peut plus clair de Coquilla de Sanchez Arjona.

Passionn�, Javier poursuit la route trac�e par son p�re. Il remportera de nombreux succ�s dans les corridas et les Coquillas marqueront leur passage. Il est propri�taire d'une caste encens�e pour sa bravoure. Le taureau, petit et bas, est tr�s athl�tique, il est mobile malgr� son manque de �trapio�.

Le 2e �levage est celui d'Alfonso Sanchez Fabres (beau-fr�re du p�re de Javier) qui laissera l'�levage � son fils Juan Sanchez Fabres qui dira : �Le taureau de Coquilla est un taureau de peu de contenant mais de beaucoup de contenu� et veut renforcer le physique de ses b�tes. Un �levage plus discret. Il croisera avec du sang Buendia puis introduit une seconde lign�e. Ses taureaux aujourd'hui sont un m�lange des sangs Saltillo (minoritaire) et Ibarra, ascendant Coquilla. Les robes grises sont majoritaires et les cornes plus petites. Le taureau est bas, ramass� et muscl�. Il est harmonieux et noble.

De l'�motion pour la novillada des f�tes avec un cartel qui devra lui aussi se montrer � la hauteur.

Janine NOGUEZ

Publi� le 03/08/2017 � 03:49, Mis � jour le 03/08/2017 � 07:50


TROPHEE OCCITANIE 2016�:

Vendredi 11 novembre � Saint-Sever ont �t� remis au nom de la FSTF les prix du Troph�e Occitanie organis� par la Coordination des Clubs Taurins de N�mes et du Gard.

Les novilleros sans picador laur�ats sont El Rafi et Baptiste Cisse ex-aequo et la ganaderia r�compens�e est celle de Javier Sanchez Arjona pour les novillos combattus � Maubourguet.

��


Palmar�s des Critiques Taurins du Sud-Ouest pour 2016

Egalement la�section Sud-Ouest de l�Association des Critiques Taurins de France (ACTF) a proclam� :

  • Prix au meilleur lot de toro : desierto.
  • Prix � la meilleure novillada piqu�e : novillos de�Dolores Aguirre lidi�s � Vic-Fezensac le 18 septembre par Manolo Vanegas, Juan de Castilla et Ger
  • Prix � la meilleure novillada�sans picadors : erales de Jos� Cruz�lidi�s ��Dax le 13 ao�t par Baptiste Ciss� et David de Salvador.
  • ardo Rivera.
  • Matador triomphateur : Emilio de Justo pour ses deux actuaciones d�Orthez face � des Hoyo de la Gitana et de Mont de Marsan face � des Victorino Martin.
  • Novillero triomphateur : Adrien Salenc.
  • Meilleur novillero en sans picador : Baptiste Ciss�.

Les critique taurins du Sud-Ouest ont souhait� donner deux ��Coups de Coeur��, deux prix sp�ciaux :

  • � l��carteur Baptiste Borde pour avoir �cart� avec brio � la sortie des chiqueros les six Victorino de Mont de Marsan le 1er octobre dernier, comme il avait pr�c�demment �cart� le 15 ao�t un toro de Baltasar Iban, premier du lot de Thomas Dufau.
  • aux Editions Passiflore de Dax pour le livre ��Dax en habits de lumi�res�� de Bernard Dussarat, illustr� par des photos de Bertrand Caritey.

LE PALMARES DES CLUBS TAURINS PAUL RICARD 2016 DU S-O :.

MEILLEUR LOT DE TOROS�:�� Desierto

MEILLEUR LOT DE NOVILLOS �:�

1 er Prix�:DOLORES AGUIRE ( Vic Fezensac )

A noter la qualit� exceptionnelle des novilladas: �PEDRAZA ( Garlin), VIRGIN MARIA (Mont de Marsan),

LOS MA�OS ( Bayonne), RASO DE PORTILLO ( Hagetmau ), SALTILLO ( Roquefort), FERNANDO PE�A ( Soustons)

MEILLEUR LOT DE NOVILLOS� Non Piqu�s:

1 er Prix�: ��������� JOSE CRUZ ( Dax , Bougue )

Accessit�:� VALDESFRENO ( Rion des Landes ) et SANCHEZ ARONA ( Maubourguet )�

MEILLEUR TORERO�:�� Desierto

MEILLEUR NOVILLERO �:

1 er Prix�:MANOLO VANEGAS

Accessit�: ADRIEN SALENC

MEILLEUR NOVILLERO �sans Picadors:�

1 er Prix�:BAPTISTE CISSE

�- R�v�lation en Corrida : EMILIO DE JUSTO pour ses pr�stations d'Orthez et Mont de Marsan�

�- Mention pour le lot de VICTORINO MARTIN organis�e par la Pe�a Saint Jean de Saint Sever

- Mention aux organisateurs des rassemblements pour la d�fense de toutes nos traditions.

Coup de c�ur�:

Andre VIARD� pour son implication pour la d�fense de la tauromachie au travers du film et l'exposition, Tauromachies Universelles, ainsi que l'organisation du colloque au S�nat.


TOROBRAVO�: Rese�as et photos : Jean-Michel Dussol

Maubourguet 21 ao�t (tarde).

Les Coquilla de Sanchez Arjona r�galent l�aficion.

http://torobravo.fr/maubourguet-21-aout-tarde-les-coquilla-de-sanchez-arjona-regalent-laficion/


JOURNAL DU GERS/ Marcel Lavedan:

Maubourguet (21/08/2016)

Les novillos de Coquilla enflamment Maubourguet

http://lejournaldugers.fr/article/14294-novillada-les-novillos-de-coquilla-enflamment-maubourguet

Une superbe journ�e taurine


LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES & LA DEPECHE :

Maubourguet (21/08/2016)

Les Coquilla de Sanchez Arjona�: que du bonheur�!

L��leveur Javier Sanchez Arjona, ici � droite, et ses cousins Juan Sanchez Fabr�s et son �pouse Maria Cruz ne boudent pas leur plaisir apr�s l�extraordinaire lot de Coquilla pr�sent�.

Les Coquilla ont beau �tre d�authentiques monuments historiques biologiques, ils ne sont pas pour autant en ruines. Bien au contraire, ces centenaires ont toujours l��il vif, du souffle, du jarret, de la bravoure � revendre, la classe de la vieille Espagne et cette bonne noblesse qui se confie tout en refusant de se laisser berner. Pour f�ter les 120 ans de tauromachie � Maubourguet, Javier Sanchez Arjona a amen� dans la cit� adour�enne six magnifiques erales (taurillon de deux ans) qui ont �clair� la novillada comme autant d�astres solaires. Pr�sent�s de mani�re irr�prochable, malgr� leurs armures en crabe, ils ont tous fait preuve de la mobilit� et de la puissance l�gendaire de leur encaste, d�all�gresse et d�une agressivit� incessante et piquante temp�r�e par la suave noblesse du sang Ibarra. Bouche ferm�e jusqu�au bout, ils ont inlassablement r�p�t� leurs charges avec toujours le m�me entrain. Tous ont �t� tr�s applaudis � l�arrastre. L�excellent sixi�me a eu droit � un tour de piste posthume. Tant le lot �tait exceptionnel, d�autres erales auraient pu �galement pr�tendre � cet honneur, notamment le non moins bon deuxi�me. A la fin de la novillada l��leveur fut appel� � saluer en piste. Fait rare en corrida, � la sortie tout le monde �tait unanime pour louer les qualit�s de ce b�tail de r�ve.

Les novilleros ont h�las �t� en-dessous des quadrup�des. Il est vrai que c�est presque une loi in�vitable du genre. Comment de tr�s jeunes apprentis, qui en sont souvent � leurs premi�res novilladas, pourraient-ils se hisser � la hauteur du r�sultat de 100 ans de s�lection rigoureuse�?

�Malgr� ses r�cents succ�s et son application, Carlos Olsina est encore bien vert. Il a du mal � trouver le ��sitio��, perd du terrain et aligne des passes sans profondeur. Avec l�acier, ce n�est gu�re mieux. Dommage,� ce premier eral �tait un authentique sucre d�orge. Emerveill� toutefois par les bont�s du Coquilla, le public enthousiaste invite le Biterrois � saluer. Avec le quatri�me, il est souvent d�bord� et accumule des passes sans jamais peser sur son adversaire. Silence avec un avis.

Pilot� par les conseils du maestro Richard Milian, Baptiste Ciss� sera celui qui se montrera le plus � son avantage. Il est �l�gant et fait preuve de ��temple��, m�me s�il a du mal � s�adapter au train d�enfer que lui m�ne l�excellent deuxi�me eral. Il reprend rapidement ses esprits et r�alise une fin de faena bien men�e. Une estocade efficace couronne l�ensemble et une oreille est accord�e par la pr�sidence. Face au cinqui�me, qui �tait le plus inconfortable du lot, il eut du mal � trouver le tempo, mais se montra m�ritant et opini�tre, ce qui lui valut un tour de piste tr�s applaudi.

Baptiste Ciss� est �l�gant et pr�sent � tous les tiers. Ici, il pose les banderilles comme il se doit dans le berceau des cornes

Rafi subit le rythme du troisi�me, en oublie le ��temple��, est brouillon et d�sordonn� et se fait manger tout cru. Curieusement, il fait une vuelta. En sixi�me position, il est confront� au meilleur eral du lot. Il profite de ses bont�s sans pour autant se hisser � son niveau. Une demi lame et un bon descabello aboutissent � une mort rapide qui lui permet de promener une oreille g�n�reuse.

Rafi est encore tr�s vert, mais� certains de ses gestes sont d�une grande beaut�. On voit ici que les Coquilla chargeaient en rayant le sable du museau et en pesant sur l�homme.

Tout en plongeant leurs racines dans un pass� lointain, les Coquilla nous ont montr� combien ils peuvent aussi �tre un b�tail d�avenir.

Antoine Torres


LES CHRONIQUES DU MOUN:

Maubourguet (21/08/2016) : Rafi et Ciss� coupent une oreille � d�excellents Coquillas de Sanchez Arjona...

Dans le Sud ouest, � la fin de cette temporada, il sera difficile de d�terminer les meilleurs lots de toros et d�erales. Pour les corridas ce sera par manque de candidats potentiels, pour les non piqu�es ce sera parce qu�il y a trop de vainqueurs possibles. Aux Jos� Cruz de Bougue et Dax, aux Lartet de Vic, aux Sainte C�cile de Plaisance sont venus s�ajouter, ce dimanche, les Coquillas de Sanchez Arjona de Maubourguet. Joliment pr�sent�s bien que gachos, ils sont sortis encast�s et ont donn� du jeu tout en �tant tor�ables. Tous sont morts bouche ferm�e.


Autrefois pris�e des vedettes, cette encaste a �t� victime des diktats de certaines ar�nes qui ne juraient que par les gros bichos tr�s arm�s. Il ne faut pas oublier que la corrida n�est pas un d�fil� de comice agricole, mais le m�lange paradoxal de la f�te et du combat. Quelques �leveurs ont, heureusement, conserv� des toros de cette race. Quand on voit les prestations des Sanchez Fabres � Saint Sever en 2014 et des Coquillas de Sanchez Arjona de ce jour, on ne peut que les encourager � continuer.
Face � eux, trois jeunes toreros ont peaufin� leur apprentissage en se confrontant � un encaste exigeant mais qui offre de r�elles possibilit�s de triomphe.

Le premier humilie dans le capote de Carlos Olsina d�s sa sortie en piste. Il poursuit et remate apr�s les banderilleros. A la muleta, il vient de loin et charge et r�p�te avec alegria. Il a une excellente corne droite. Carlos Olsina se croise et l�embarque sur de bonnes s�ries de derechazos avec toujours le petit d�faut esth�tique d��tre cass� en deux au moment d�allonger la passe. Le toro a beaucoup de caste et finit par d�border le jeune torero. A gauche, il est moins clair et les deux tentatives de naturelles avortent. En fin de faena, le coquilla, pas assez domin�, devient distrait et prend le dessus sur le torero. L��l�ve du San Gillen va cafouiller la mise � mort et tue d�une enti�re tr�s basse apr�s trois pinchazos. Il doit se contenter de saluer, le toro est applaudi � l�arrastre.
Le quatri�me humilie bien � la cape mais avertit le torero sur une passe c�t� gauche. C�est un toro encast�, noble mais qui demande les papiers. Olsina l�entreprend � droite mais ne le fait pas assez humilier sur la premi�re s�rie. La seconde est meilleure car le torero baisse plus la main. L�eral est exigeant. A gauche, il cherche l�homme et met le met en difficult� d�autant que le torero ne le canalise pas assez en lui retirant la muleta trop vite. La fin de faena manque de transmission, toro et torero allant a menos. L�h�raultais a du mal � fixer le bicho pour l�estocade et doit rentrer quatre fois a matar pour le tuer apr�s avoir entendu un avis.

Le second est noble et humilie lui aussi. Il est lui aussi tr�s encast� et exigeant mais a de la fixit�. Baptiste Ciss� aura du mal en d�but de faena � trouver le bon tempo. Il ne ralentit pas assez la charge du coquilla et se fait accrocher sur une s�rie � gauche. Cela ira mieux en tor�ant � mi hauteur. Il canalise mieux la charge du toro et r�alise en fin de faena trois bonnes s�ries de derechazos plus pos�es et plus dominatrices. Apr�s avoir pinch�, Baptiste s�engage et place 8/10�me de lame un peu trasera mais qui seront efficaces. Il coupe une oreille et le novillo est applaudi � l�arrastre.
Le cinqui�me sera le plus compliqu� du lot. Tr�s exigeant, il se d�fend avec du genio plus qu�il n�attaque. Bien re�u � la cape par Ciss�, il met en difficult� Rafi lors d�un quite avant d��tre repris en main par le landais. Aux banderilles, il coupe le terrain et envoie de violents coups de t�te. Bien doubl�, le coquilla est compliqu� � droite. Sa charge est violente et d�sordonn�e, Baptiste le canalise en le tor�ant � gauche. Le novillo met un peu mieux la t�te de ce c�t� et permet au torero de r�aliser trois s�ries de naturelles int�ressantes dont une tr�s belle passe en fin de faena. Le bicho a toujours du genio et la mise � mort sera laborieuse et le torero devra se contenter d�une vuelta.

Le troisi�me est, lui aussi tr�s encast�. Il est tr�s attentif � ce qui se passe en piste et r�pond � la moindre sollicitation. Bien banderill� par Rafi, le novillo prend le dessus sur le torero en d�but de faena que ce soit sur la corne droite ou sur la gauche. Brouillon, Rafi se fait accrocher la muleta � plusieurs reprises sauf sur une bonne s�rie de naturelles en milieu de faena. Le n�mois va rester en dessous des possibilit�s du toro. Il r�ussira quand m�me une jolie s�rie de naturelles, sans l��p�e, en guise d�ador�os. La mise � mort sera difficile, le torero s��nerve et doit s�y reprendre � plusieurs fois pour descabeller. Il s�octroiera quand m�me une vuelta.
Le dernier coquilla, un des plus costaud du lot, sera aussi le meilleur. Tr�s encast�, il est comme les autres noble et il r�p�te mais il a plus de fixit� et il ira � mas. Sans retrouver son niveau d�Arzacq, Rafi r�alise une bonne faena profitant des qualit�s de l�eral sans en exploiter toutes les qualit�s. C�est propre mais manque d��motion artistique alors que le toro par sa fixit� et sa capacit� � r�p�ter en humiliant le permet. Rafi s�engage et met une demie verticale. Plus � l�aise avec le verdugo, il coupe une oreille m�rit�e tout comme la vuelta accord�e au novillo.

Le public se retire satisfait de cette journ�e taurine comm�morant les 120 ans de pr�sence de la tauromachie espagnole � Maubourguet. Pascal, le pr�sident de Maubourguet Toros peut enfin souffler et nous inviter � la novillada non piqu�e de 2017.

Fiche technique
Ar�nes de Maubourguet, novillada non piqu�e des F�tes 2016
6 erales de Coquillas de Sanchez Arjona, bien pr�sent�s, tr�s encast�s, nobles et offrant beaucoup de possibilit�s pour
Carlos Olsina : un avis et salut, un avis et silence
Baptiste Ciss� : une oreille, vuelta
Rafi : un avis et vuelta, une oreille
Vuelta au sixi�me eral
Salut du ganadero � l�issue de la course
Pr�sident Roland Bruno (Aire sur Adour)
Temp�rature estivale
600 personnes

Thierry REBOUL


Le grand d�barquement des taureaux, le mercredi 17 Ao�t

Les taureaux s�lectionn�s par Maubourguet Toros sont arriv�s mercredi matin d'Espagne. Partis la veille du campo proche du Portugal apr�s Salamanque, ils ont parcouru environ 800 km dans les camions des fr�res Bats avant d'arriver aux corrales des ar�nes de Maubourguet. Les 6 �rales au pelage superbe, � l'allure fi�re et imposante ont �t� achet�s � Javier Sanchez Arjona qui sera vraisemblablement pr�sent � la novillada, des coquilla de Sanchez Arjona dont les sp�cificit�s techniques ont �t� expliqu�es par Pascal Bouneau, pr�sident, et qui a aussi des connaissances taurines certaines. Les taureaux, d'une belle homog�n�it�, sont bien arm�s avec un pelage �negro�. Un d�barquement quelque peu mouvement� et d�licat, les coups de cornes des b�tes r�sonnant , un bruit impressionnant avec quelques affrontements. Les curieux arriv�s t�t le matin en ont �pris plein les yeux�. Les taureaux d�charg�s dans le couloir �taient un peu stress�s mais ont �t� tr�s vite calm�s gr�ce � �Poupon� qui a su leur administrer le rafra�chissement salutaire et apaisant. Restera � les nourrir.

120 ans de la tradition taurine (1896-2016), l'�quipe de Maubourguet Toros a soign� le programme de la journ�e taurine par un hommage � Pierre Balao, � 11 heures, suivi du spectacle hispano-landais gratuit. Deux vaches landaises de la ganaderia Dousseau et des jeunes de l'�cole taurine de Richard Milian seront dans le ruedo. Une belle entr�e en �musique� avec aussi les Armagnacs suivis du repas de l'aficion au Bouscarret � 13 heures. La novillada se d�roulera � 18 heures avec les trois novilleros Carlos Olsina, Baptiste Ciss�, El Rafi, face � ces taureaux espagnols de belle lign�e, ce qui laisse pr�sager d'un beau spectacle. Le cabaret flamenco en cl�ture de soir�e avec tapas est ouvert � tous.

Le choix des taureaux : l'association a fait le choix d'une prospection en Espagne pour innover et mettre de l'�clat � cet anniversaire. Sur place � Salamanque, confiance a �t� faite � deux connaissances bien install�es dans le milieu taurin et la visite sur le campo au mois de mars dernier a �t� d�terminante.

Janine Noguez

Cliquez sur les liens ci-dessous pour visualiser les photos des novillos :

CORRAL 1� N� 64, N� 65, N� 70�

https://photos.google.com/share/AF1QipNT2OEXwaxZPvF_ka_vnDXjzyw4Z2tG1RarUKy4xyuMLyxU3YD9ASWr0Qp4tMVrNA?key=UUpFbm1RcUN0YnZVY2NzanVNaVl0amNBdzA0a3F3

CORRAL 2� N� 63, N� 66, N� 72

https://photos.google.com/share/AF1QipOpdXBxmHnzfqFjCV3rua-W8jhOeLIajzZy6MhKyqSVXOhJde8IsXe-CfXB6umx6w?key=TDV3UjZlYmJNeTdLM3gxNUhOS1lla1VTQVhUQmhR

SOBRERO� N� 33

https://photos.google.com/share/AF1QipOyrOE7QMrae_QFK-Vv6goWzqUrUz7FmTCU-2KqpEVSisLb9gEwNcGt7nX7nbEr_w?key=M3pBQUgxMDV5X0ktWnpyUTJfaXgyTXpKdzczeTh3


TROPH�E OCCITANIE - une tr�s bonne initiative !

A l�initiative de Joe Gabourd�s, pr�sident de la coordination des clubs taurins de N�mes et du Gard,le troph�e Occitanie vient d��tre cr�e pour relancer la novillada sin caballo dans la nouvelle grande r�gion Languedoc Roussillon Midi Pyr�n�es!

La non piqu�e, passage oblig� des jeunes apprentis toreros doit �tre beaucoup plus mise en avant et ce troph�e doit servir de vitrine � la jeune afic�on! Six villes ont �t� retenues pour cette premi�re �dition 2016. Trois dans le sud-est: Vauvert, Boujan et Bouillargues. Trois dans le sud-ouest: Plaisance, Riscle et Maubourguet. Pour chaque date, les organisateurs du troph�e offriront des places aux ar�nes pour les jeunes, ce qui devrait emmener un nouveau public � la d�couverte de la Tauromachie! A la fin du cycle, un prix sera remis au meilleur ganadero ainsi qu�au meilleur novillero. Souhaitons � ce jeune troph�e de rencontrer l�adh�sion du public tout au long de la saison!


le 27 mai 2016 � Salamanque

Une histoire de cigognes et de taureaux

Le groupe � Salamanque dans la cour de la � Casa de las Conchas � du XV e si�cle (300 coquillages).

Ce n'est pas une nouvelle fable mais c'est l'histoire v�cue par Maubourguet Toros lors du voyage � Salamanque qui a �t� escort� par ces deux compagnons tout au long du p�riple. Un club dynamique men� par le pr�sident Pascal Bounneau qui a eu le grand plaisir de faire une �tape remarquable alliant culture, gastronomie et tradition taurine. En effet, toute l'�quipe pr�pare la prochaine novillada du mois d'ao�t qui rendra hommage � la corrida locale n�e en 1896, comme en t�moigne l'affiche qui orne un mur de la mairie et qui sera aussi � l'origine de la prochaine pour c�l�brer les 120 ans. Le maire Jean Nadal accompagnait l'�quipe et s'est montr� enchant� de l'initiative.

// Pour les cigognes, un oiseau qui a �lu domicile dans cette r�gion agricole d'Espagne, �le grenier � bl�� comme le pr�cisera Jean-Claude Fr�chou, et qui b�tit ses nombreux nids sur les �difices religieux. Et lorsque l'oiseau claquette ou craquette, il se fait entendre et remarquer. Les touristes locaux ont pu admirer des nids au couvent d'Esteban, � Ciudat Rodrigo et dans les champs.

C�t� culture, la ville de Salamanque a enchant� le groupe de par sa richesse, son patrimoine, sa qualit� de vie et sa gastronomie. Ciutad Rodrigo, village m�di�val de charme, a recueilli beaucoup de suffrages, entre admiration et surprises et aussi les cigognes sur tous les toits.

Du c�t� des taureaux, la visite de l'�levage de Javier Sanchez-Arjona (r�serv� pour la novillada d'ao�t), pr�s de Salamanque, a marqu� les esprits. Le groupe �tait accueilli par Jean-Luc Duffau (ami de Jean Gilbert), ancien Marciacais, li� au milieu taurin. Taureaux en libert� sur des espaces herbeux immenses plant�s de ch�nes avec une flore superbe, digne d'une palette de peintre. La corrida � Ledesma, un mano a mano de Sebastian Castella et Simon Lopez, a �t� diversement appr�ci�e et a permis de vivre l'ambiance espagnole authentique. Elle terminait le voyage.

Janine Noguez


14�avr. 2016 � Toulouse

� Le Groupe La D�p�che du Midi et la tauromachie �

En tout d�but de saison le groupe La D�p�che du Midi invite chaque ann�e les acteurs de la tauromachie qu'ils soient organisateurs de spectacles ou responsables d' activit�s taurines afin d'�tablir le bilan de l'ann�e �coul�e dress� par les journalistes Jean Michel Dussol et Patrick Louis et �voquer les perspectives � venir.

Pour la soir�e 2016, il a �t� annonc� que cette initiative, jusqu'alors limit�e � la r�gion Midi Pyr�n�es, serait �tendue � la nouvelle grande r�gion Midi-Pyr�n�es Languedoc-Roussillon du fait de l'int�gration au groupe des titres pr�c�demment d�tenus par le groupe Midi Libre (pour les quotidiens�: Midi Libre, L'Ind�pendant, Centre Presse).

Au cours de cette rencontre d'�change et de convivialit�, Monsieur Eric Laffont-Baylet, administrateur d�l�gu� charg� des relations ext�rieures a proc�d� � la remise des Troph�es La D�p�che du Midi, �uvre des ma�tres-verriers de Carmaux, aux organisateurs pr�sents�: Aignan, Carcassonne, Eauze, Vic Fezensac et Maubourguet.

La F�d�ration des Soci�t�s Taurines de France a aussi �t� distingu�e et s'est vu remettre le ��Troph�e La D�p�che 2015�� au nom de l'ensemble des clubs taurins de la r�gion.


Un voyage dans l�histoire des tauromachies m�diterran�ennes,

de la Pr�histoire jusqu�� nos jours

" Pr�sent� � Saint-Sever, puis � Mont-de-Marsan, le mus�e itin�rant sera d�ploy� les 6 et 7 janvier au Carr� d'Art � N�mes avant de pousuivre son voyage � travers la France et l'Espagne.

Il ne faut pas manque d'aller�voir cette exposition accompagn� d'enfants.�Les enfants sont friands des images et des�r�cits mythiques de l'histoire ancienne, ils�admirent les personnages qui s'y illustr�rent et ces toreros habiles et courageux, v�ritables h�ros modernes, qui combattent des taureaux si beaux,�si forts,�si redoutables...�Il faut ausssi inviter des amis et connaissances � s'y rendre,�surtout s'ils ne connaissent pas les toros. Pour peu qu'ils soient curieux, ils y d�couvriront un univers insoup�onn�.

Cette exposition comporte 86�panneaux dispos�s en forme de labyrinthe qui remonte le tunnel du temps,�un fabuleux voyage jusqu�aux origines de notre culture." (fstf) - au "Carr� d�Art" de N�mes les 6 et 7 janvier -

Post� par LO TAURE ROGE

http://www.torofstf.com/content/un-aper%C3%A7u-du-mus%C3%A9e-itin%C3%A9rant-des-tauromachies-universelles

Ci-dessous un autre�lien pour visualiser le film d�Andr� Viard "Tauromachies universelles " sur l'historique de la naissance du Taureau�; 66 minutes pendant lesquelles �vous ferez de�formidables d�couvertes�!!!

Cliquez ci-dessous: ( de pr�f�rence en grand �cran )

https://vimeo.com/tauromachiesuniverselles


�PALMARES DES CLUBS TAURINS PAUL RICARD 2015 �DU SUD OUEST

MEILLEUR LOT DE TOROS�:

1 er Prix�:������������ PEDRAZA DE YELTES (Dax)

Accessit�:������������ CEBADA GAGO (Mont de Marsan) et VALDELLAN (Vic Fezensac)������������������������������

MEILLEUR LOT DE NOVILLOS �:

1 er Prix�: ����������� LA QUINTA (Hagetmau)

Accessit�: ����������� BALTAZAR IBAN (Mugron)��������������������������������������������������������������

Mention sp�ciale aux 4 Novillos Los MA�OS (Parentis).

MEILLEUR LOT DE NOVILLOS� Non Piqu�s:

1 er Prix�: ����������� LARTET (Plaisance du Gers/ Bayonne)�����������������������������������������������������������������������������

Accessit�: ����������� �BALTAZAR IBAN (Dax)

MEILLEUR TORERO�:

1 er Prix�:������������ JUAN DEL ALAMO

Prix sp�cial : ���� ENRIQUE PONCE� pour ses 25 ans d'alternative et sa grande tarde de Mont de Marsan.

MEILLEUR NOVILLERO �:

1 er Prix�: ����������� ANDRES �ROCA REY

Accessit�: ����������� JOAQUIN� GALDOS�

MEILLEUR NOVILLERO �sans Picadors :

1 er Prix�:������������ ADRIEN SALENC

Accessit�:������������ THIBAUT GARCIA

COUP DE COEUR :

Au site internet TOROFIESTA, dirig� par Paul HERME pour la qualit� des informations journali�res.

OBSERVATIONS :

=> F�licitation � la Pe�a TORO CARDENO de Grenade sur l'Adour et au comit� des f�tes de MAURRIN pour l'organisation de leur premi�re Novillada.�

=> F�licitation � Mr le Maire de Maubourguet, Mr Jean NADAL pour son soutien � l'aficion locale.


SORTIE�DE TIBO GARCIA A HOMBROS

�Vous pouvez consulter la vid�o en cliquant sur l'image

COMPTE-RENDUS DE LA NOVILLADA �DU 23 AOUT 2015

MAUBOURGUET, terre de toros a organis� sa novillada annuelle :

CHRONIQUES DU MOUN

Pour lire le compte-rendu et en images, cliquez sur le lien ci-dessous�:

Ihttp://chroniquesdumoun.blogspot.fr/2015/08/maubourguet-terre-de-toros-organise-sa.html

Triomphe de Tibo Garcia face � d'int�ressants novillos des Ganaderias du S-O

CORRIDA FRANCE

http://www.corridafrance.net/index.php?option=com_content&view=article&id=4610:maubourguet-23-08-2015-triomphe-de-tibo-garcia-face-a-d-interessants-novillos-des-ganaderias-du-sud-ouest-12240815&catid=19&Itemid=238

Voir le reportage photographique de Christian SIRVINS :

http://www.corridafrance.net/images/temporadas/2015/Aout/Maubourguet_23082015/index.html

Triomphe de Tibo Garcia � Maubourguet

MUNDILLO TAURINO�����Ana�s CAZENAVE

http://www.mundillo-taurino.com/pages/temporada-2015/aout/triomphe-de-tibo-garcia-a-maubourguet.html

Album photos

http://www.mundillo-taurino.com/album/maubourguet-novillada-non-piquee-23-aout-2015/

Maubourguet. 23 ao�t (tarde). Tibo Garcia triomphe avec la mani�re.

TOROBRAVO J-D Dussol

http://torobravo.fr/maubourguet-23-aout-tarde-tibo-garcia-triomphe-avec-la-maniere/

http://torobravo.fr/maubourguet-la-video-de-la-novillada/

Soir�e feria et torista � succ�s

����LA DEPECHE Janine NOGUEZ

http://www.ladepeche.fr/article/2015/08/26/2165238-soiree-feria-et-torista-a-succes.html

Les trois �leveurs invit�s � venir saluer; J�r�me BONNET, Jean-Louis DARRE, Philippe BATS et le Pr�sident Pascal BOUNNEAU

Les ar�nes �taient bien pleines pour la novillada et honor�es de la pr�sence d'Alain Charrier, secr�taire g�n�ral de la pr�fecture, aux c�t�s de Jean Nadal, maire ; Fran�ois Fortassin, s�nateur, et Jean Guilhas, conseiller d�partemental.

Invit�s par Pascal Bouneau, pr�sident de Maubourguet Toros, les 3 �leveurs sont venus saluer en fin de novillada, un moment singulier pour mettre en avant les �levages.

C'est une affirmation que l'�levage du toro brave dans le Sud-Ouest est une r�alit� qui fonctionne bien. Les 6 novillos qui sont sortis dans les ar�nes ont tous, avec plus ou moins de qualit�, �t� tor�ables. Que ce soient les fr�res Bats, Paul et J�r�me Bonnet ou Jean-Louis Darr�, leur b�tail a permis � Tibo Gracia et Miguel Angel Pacheco de s'affirmer et de livrer de bons moments.

La soir�e fut celle de Tibo Garcia, qui avait coup� le matin une oreille � Rion-des-Landes. Mis en confiance, sans doute, il a fait en cette soir�e une d�monstration de bon go�t. Un toreo s�duisant et souriant lorsqu'il prenait la main gauche� Le geste lent, calme, ma�tris� et la passe infini. Une ou deux trincheras pour enluminer l'ensemble. Il coupera une oreille � chaque toro gersois, Lartet et Camino de Santiago. Il aurait peut-�tre pu pr�tendre aux 2 oreilles sur le dernier novillo. Une sortie �a hombros�, l'interview par Pierre- Albert Blain, animateur du magazine �Le Callejon�, seront une belle reconnaissance. Son compagnon de cartel, Miguel Angel Pacheco, au beau palmar�s, est rest� en dessous de ses capacit�s. La veille, il �voluait � S�ville ; alors, un coup de fatigue semble-t-il, malgr� quelques beaux gestes. Une soir�e qui se poursuivait autour des tapas et des ballets du SOM danse tr�s agr�ables. Les danseuses, autour de Caroline, ont su montrer que l'�cole locale pouvait tenir sa place.

Janine Noguez


MAUBOURGUET TOROS SELECTIONNE LES ERALES�DE SA NOVILLADA 2015�

Ganader�a du Lartet

cliquez sur�la devise ou le fer�pour visualiser les Erales�����

Devise: Verte - Rouge - Or
Se�al: Brincada � chaque oreille
Propri�taires: Paul et J�rome Bonnet, Au Conte 32160 Galiax

Cr�ation:
1994
Origines: Sepulveda et en 1996 formation d'une autre branche de sang Cebada Gago par l'achat de dix vaches et le pr�t d�un �talon � Robert Marg�. En 2000, 12 becerras et 1 semental du Marqu�s de Domecq sont ajout�s au troupeau, en 2002 6 becerras et un autre �talon de m�me provenance. L'�levage ne conserve plus actuellement que ce dernier sang.

P�turages�: Le Lartet de Peyrusse-Grande

1996�: premier spectacle public � Aire sur l�Adour 1er eral pour S�bastien Castella

1997�: Achat de b�tail d�origine Cebada Gago

2002�: Achat du b�tail du Marques de Domercq

2009�: premi�re Novillada piqu�e � Riscle le 5 ao�t, 6 novillos pour Marco Leal, J-Luis Rodriguez et Sergio Blanco

Ganader�a du Camino de Santiago

Devise: Blanche et bleue
Se�al: Hendida � l'oreille droite
Finca: Finca principale: "Cantaou", Bars, Gers.
Propri�taire: Jean-Louis Darr�
Cr�ation: 2001
Origine: En octobre 2001 achat de 35 vaches de l�ann�e � Jos� Angel Santaf� Marton en Navarre puis de deux autres lots en avril 2003 et ao�t 2004. Un �talon "Ecijano" n� en 1999 sera acquis aupr�s du Marqu�s de Domecq porteur du sang originel .
2004 : premi�re Novillada SP � Aignan (11 avril) 2 �rales�plus 2 de l'Astarac pour Julien Gil et El Santo.

Buenorro, eral graci� dans les ar�nes de Bayonne le 4 septembre 2005 de ce m�me �levage navarrais a rejoint le troupeau gersois.

2006 : premi�re Novillada piqu�e � Millas le 6 Ao�t (6 novillos pour El Moronta, Joselito Adame et El Santo)

C'est le deuxi�me fer de Jean Louis Darr� �galement propri�taire de la Ganadria de l'Astarac de pur sang Pedrajas.
Monsieur Darr� est donc � la t�te de deux �levages de sang peu communs et peu commodes.

Ganaderia Alma Serena

L'�levage est install� sur deux propri�t�s de 25 ha situ�es sur les communes de Aurice et Cauna pr�s de St Sever.A partir de 2007, les fr�res Bats ont commenc� � �radiquer leurs animaux marqu�s des caract�ristiques Murube; Ils ont introduit des vaches de Miranda de Pericalvo soit des m�res encast�es Domecq pour une descendance plus coop�rative. Apr�s trois ans de travail, les premiers novillos du nouvel encaste sortent tout juste de l'�levage landais.

Propri�taire : Pierre et Philippe BATS

Propri�t� : L'Escalot 40250 Mayliss Forges

Date de Cr�ation : 1998

Escoussure : oreille gauche et droite "aramon"

Devise :�Vert et Noir

Origines : Domecq par Miranda de Pericalvo

Les grandes dates de l'�levage :

1998 : achat de b�tail � Viento Verde origine Murube

2004 : achat de b�tail � Murube

2005 : 1�re Novillada SP � Aire sur l'Adour (1er Mai) avec 2 �rales pour Jo�o Fera, El Santo et Patrick Villebrun (+2 Palha)

2007 : achat de b�tail � Miranda de Pericalvo



Andy Youn�s meilleur novillero

Pascal BOUNNEAU remet la cape � Andy YOUNES devant le parterre de pr�sidents des clubs taurins /photo J.N

Le prix du Val d'Adour est concouru annuellement dans cinq ar�nes, trois gersoises : Aignan, Plaisance, Riscle, et deux des Hautes-Pyr�n�es : Maubourguet et Castelnau. Elles d�signent le meilleur novillero pour lui remettre un prix organis� par chacune d'elles � tour de r�le. Cette ann�e, Maubourguet Toros recevait l'aficion le samedi 14 mars. Andy Youn�s, jeune Arl�sien de 18 ans qui vit � Trinquetaille, a brill� dans les ar�nes (oreille et salida a hombros), a de plus montr� un r�el talent d� pour partie � son mentor Curro Caro et recevait le troph�e.

La remise des prix avait lieu � Sombrun, dans la salle joliment d�cor�e avec une exposition des tableaux �Corrida� de Christian Guirette. �taient invit�s les pr�sidents des clubs taurins, Jean Nadal, maire de Maubourguet ; Miguel Darrieumerlou, de la revue �Toros� ; J�r�me Bonnet, �leveur.

Andy Youn�s a re�u une cape � son nom.

La s�ance a �t� ouverte par Pascal Bounneau, pr�sident de Maubourguet Toros.

La soir�e, qui a regroup� 115 passionn�s, �tait �galement l'occasion d'un hommage � la tauromachie par Miguel Darrieumerlou, critique taurin et conf�rencier, qui conclura par trois mots �Solidarit�, passion, r�sistance�. Andy Youn�s pr�cisera son parcours et parlera de son entra�nement . Les s�villanes du groupe SOM Danse, conduit par Caroline, ont permis de d�guster l'ap�ritif dans la bonne humeur et dans une ambiance flamenca. Elles ont poursuivi sur sc�ne avec dynamisme et talent durant le repas et ont �t� applaudies et appr�ci�es.

Les repr�sentants des ar�nes du Val d'Adour : Paul Bergamo pour Aignan, Pierre Caunille et Henri Michel pour Plaisance, Eric C�lestin et Pascal Coomans pour Riscle, Michel Raymond pour Castelnau, Pascal Bouneau-Lavedan pour Maubourguet, ont pr�sent� leurs prochaines affiches et cartels avant la remise du troph�e. De tous les propos, il est � retenir la passion pour la tauromachie et la volont� de la faire vivre .

Janine Noguez

Andy YOUNES � l'honneur le 14 Mars 2015

Autour du pr�sident Pascal Bounneau et de l'�quipe de Maubourguet Toros, �Andy Youn�s est le jeune novillero r�compens� pour le troph�e du Val d'Adour qu'organise le club le 14 mars.

Son parcours :

Il est n� � Arles le 30 mai 1997. Il fait une rencontre capitale en 2002, � Arles, avec le taureau et il s'inscrit � l'�cole taurine en 2009 et participe � sa premi�re cap�a. Il tor�ra 6 cap�as et sera invit� par Thomas Dufau � des tentaderos face � du b�tail de Marie Sarah. En 2011, il tor�a une dizaine de cap�as et participa � une quinzaine de tentaderos avec les matadors Thomas Dufau, Thomas Joubert et Julien Miletto. Il quittera Arles pour rejoindre l'�cole de Richard Millian. Il progresse et pratique des mises � mort. Il a graci� un eral de la ganaderia Cure de Valverde. � la suite de cet indulto, le matador de toros J�r�my Banti lui pr�ta un costume de lumi�re tout comme Juan Leal, alors novillero. Il lui faudra attendre pour participer � des novilladas qu'il d�bute en 2013.

Il a particip� � la novillada du Maubourguet Toros en 2014, avec J�sus Enrique Colombo, le V�n�zuelien, et L�o Valadez, le Mexicain. Il emportera deux oreilles, sortie � hombros (ganaderia du Lartet).

J. N.


Culture taurine � la D�p�che du Midi le 11 mars

Les clubs r�unis dans le hall de la "D�p�che" / photo J.N

��

Pr�s d�une centaine de passionn�s de tauromachie �tait r�unie ce 11 mars dans la ville rose ou plut�t dans les locaux du journal pour une soir�e taurine. Elle a eu lieu juste avant quelques grands rendez-vous de l�aficion qui n�ont pas manqu� d��tre rappel�s. Les invit�s ont �t� chaleureusement accueillis par Eric, directeur de la communication et des relations ext�rieures qui a pr�sent� le programme de la soir�e et les personnalit�s pr�sentes.

Il a soulign� l'engagement de � La D�p�che du Midi � pour la tauromachie, un journal qui se doit d��tre pr�sent dans les ar�nes.

Maubourguet toros �tait repr�sent� avec les nombreux clubs du Gers, Hautes Pyr�n�es et Sud Ouest, mais aussi le nouveau club toulousain.

Apr�s le verre de bienvenue et avant le repas, la tauromachie a �t� d�clin�e en musique, po�sie, lecture, texte� des mots pour le dire � mots a los toros � avec � la guitare Serge Lopez et deux com�diens Sylvie Maury et Claude H�lias. Les convives ont d�gust� les mets et vins servis avant d��couter Jean Michel Dussol qui fera un retour sur la temporada 2014 des diverses ar�nes et sur les toreros qui ont marqu� l�ann�e. Les �changes taurins ont eu lieu autour des tables sans pique mais autour d�une confiance et d�un soutien mutuels.

Janine Noguez


���

���


Maubourguet Toros en Camargue du 4 au 5 Octobre 2014 :

Les aficionados devant les ar�nes de N�mes (photo Janine NOGUEZ)

Quelques membres de l'association avec Pascal Bounneau-Lavedan, pr�sident, ont fait un s�jour en Camargue, � la d�couverte des �levages locaux alliant les visites avec un spectacle taurin, une novillada et repas terroir.

Un p�riple qui commence � Bouillargues, par la novillada avec trois novilleros du Sud-Est et trois du Sud-Ouest. Une novillada qui n'a pas �t� une tr�s bonne mise en bouche et qui sera aussi perturb�e. Repas anim� et remise des prix seront tr�s agr�ables. La soir�e � N�mes sera r�ussie avec accueil � La Terna de Manu Leblond, valet d'�p�e de Thomas Duffau. L�, les aficionados retrouvent l'ambiance feria et Richard Millian. Une visite nocturne de la ville enchantera le groupe.

La matin�e du lendemain sera r�serv�e � la visite d'un grand �levage, celui de la ganaderia de Fran�ois Andr�, sur 330 ha. Accueillis sur la manade par Fredo Lautier et sa famille, la visite en charrette s'annoncera aventureuse et sympathique au milieu de jeunes taureaux, origine Cobaleda. Fred expliquera l'�levage bio, autour de 500 t�tes de b�tail (il en a eu jusqu'� 800). La base de cet �levage tient aux �patas blancas�. Il regrettera que les taureaux fran�ais ne soient pas plus pr�sents dans toutes les festivit�s taurines locales et d�partementales.

L'apr�s-midi, ce sera au tour de l'�levage d'Emmanuel Turquay. Le groupe partira pour �un safari� en 4x4 pour arriver en for�t d�couvrir les taureaux de sang Santa Coloma.

A retenir des rencontres avec de tr�s beaux semental, un jeune taureau �craquant� � la queue blanche et aux deux pattes arri�re blanches, des chevaux de Camargue superbes, des �gentils� taureaux, �Clara� et �Pepito�, qui s'approcheront de tr�s pr�s pour qu�mander un morceau de pain. Des moments ��motion� avec dans les ar�nes un taureau qui perdra son sabot, un autre qui sautera dans le callejon et une conviviale partie de p�tanque �colo.

Pascal Bouneau se dira satisfait et ravi �de partager avec les b�n�voles des moments agr�ables qui viennent aussi renforcer les liens de l'�quipe�, une exp�rience � renouveler.Janine Noguez


Maubourguet (23/08/2014)�:

�la novillada non piqu�e perturb�e par une op�ration commando violente des antis...�

Maubourguet Toros est un de ces clubs d�aficionados qui se battent pour organiser un non piqu� chaque ann�e. D�habitude l�ambiance y est champ�tre et tr�s sympathique et les danseuses flamencas tr�s jolies. Mais ce samedi, on sentait organisateurs et forces de l�ordre tr�s tendus.

Mais il y a bien eu une Novillada non piqu�e avec 5 oreilles distribu�es que ne relate pas la Presse.

Les 6 erales de la ganaderia du Lartet, de pr�sentation adapt�e � ce type de course, ont pos� des difficult�s aux trois novilleros. Ils �taient soit faibles soit avec un genio compliqu� � g�rer pour des d�butants. Les toreros n�ont pas baiss� les bras et ont r�ussi par moment � se mettre en �vidence soit � la cape, avec une certaine competencia lors des quites ou � la muleta. Les deux sud am�ricains ont banderill�, tercio domin� par Jesus Enrique Colombo Les trois novilleros ont tous tu� rapidement.

Fiche technique de gauche � droite

6 erales du Lartet pour

Andy Youn�s (une oreille, une oreille)

J�sus Enrique Colombo (deux oreilles ,silence)

Leo Valadez (une oreille ,silence)

Photos de Christian SIRVINS

Leo Valadez, r�cent triomphateur � Dax, a du �tre surpris par la froideur du public qui ne soutient pas les novilleros pendant les faenas. Il n�a pas pu tirer grand-chose du tr�s faible premier. Mais, il obtient un troph�e gr�ce � une estocade tr�s rapide d�effet. Au quatri�me, il va r�aliser un peu dans l�indiff�rence de tr�s belles s�ries de naturelles et de derechazos .Le toro qui �tait jusque l� noble, brusquement perd le morale et prend querencia aux tablas. L�estocade est tr�s approximative et le public reste de marbre.

Andy Youn�s a lui aussi un premier opposant faible qu�il va tor�er � mi hauteur Le toro ne transmet pas et la faena s�enlise dans la monotonie et l�approximation. En fin de faena, il se produit un d�clic et les derni�res s�ries, �p�e de v�rit� en main, sont d�excellente facture et rel�ve le niveau de la prestation du jeune arl�sien. Il tue vite et bien et coupe une oreille M�me sc�nario au cinqui�me, il faut attendre les derni�res passes pour voir Andy � son niveau habituel. Un grand coup d��p�e et il obtient une deuxi�me oreille.

J�sus Enrique Colombo :.La d�couverte du jour a �t� le colombien J�sus Enrique Colombo. C�est un banderillero athl�tique et tr�s efficace. Il touchera en troisi�me position, le meilleur novillo du lot. M�me s�il a encore des d�fauts de placement ,le sud am�ricain a r�alis� de bonnes s�ries des deux mains .Le Lartet se d�composant ,la fin de faena sera plus d�cousue mais conclue par une superbe estocade ,engag�e ,bien plac�e et tr�s efficace .�J�sus Enrique est r�compens� de deux troph�es. Ce sera plus compliqu� face au dernier sans charge, ni transmission qu�il tuera d�une demie en place.

Sortie a hombros de J�sus Enrique Colombo et d'Andy Younes (Photos Christian Sirvins)

A l�issue de la course l�ensemble des prix mis en jeu est partag� entre les toreros.

Le maire interviendra pour demander aux spectateurs de ne pas r�pondre � d��ventuelles provocations. Encore bravo et merci � tous ceux ,et en particulier les familles�,qui sont rest�s sur les gradins jusqu�� la fin de la course.�Si certaines personnes pr�sentes souhaitent porter plainte contre les antis, je les invite � prendre contact avec le club taurin Maubourguet Toros (lien sur leur site internet) ou � se rendre � la gendarmerie de Maubourguet. Les instigateurs de cette action terroriste doivent �tre poursuivis et condamn�s. Thierry Reboul

http://www.corridafrance.fr/images/temporadas/2014/aout/Maubourguet_23082014/index.htmlCORRIDAFRANCE/Thierry REBOUL/Christian SIRVINS

?

TOROBRAVO /Yann BRIDONNEAU�:

Publi� le 26/08/2014 � 03:52, Mis � jour le 26/08/2014 � 07:40

Comme chaque ann�e, Maubourguet Toros organisait une novillada piqu�e pour ses f�tes patronales.

Au cartel, six novillos de la ganaderia du Lartet pour Leo Valadez (Mexique), Andy Younes (France) et Jesus Enrique Colombo (V�n�zuela).

  • L�o Valadez : oreille et palmas.
  • Andy Younes : oreille et oreille.
  • Jesus Enrique Colombo : deux oreilles et silence.

Apr�s le traditionnel barrage des forces de l�ordre et une fouille au corps, la pas�o pouvait d�buter avec une dizaine de minutes de retard. La porte du toril ouverte, c�est alors qu�un coup de sifflet retentit et une centaine d�antis pr�sents dans les ar�nes semaient la panique.

Pendant que certains sautaient en piste avec fumig�nes et lacrymos, d�autres s�encha�naient � la barrera. Une v�ritable sc�ne de guerre � laquelle nous allons assister. Apr�s l��vacuation des fauteurs de troubles par les CRS et dissipation des fum�es, la novillada pouvait commencer.

L�o Valadez, r�cent vainqueur du concours de novilladas sans picadors de Dax re�ut son premier novillo, bien pr�sent�, par une s�rie de v�roniques. Aux banderilles, le mexicain plantera deux paires bien dans le berceau des cornes avant de finir par un quiebro aux planches. D�but de faena au centre du ruedo pour de bons passages sur la corne droite. Le novillo humilie trop et se retrouve plusieurs fois le museau dans le sable. Apr�s une voltereta sans mal, une enti�re � effet rapide apr�s un avis. Premi�re oreille qui tombe du palco.

A son second, qu�il a accueillit de fa�on vari�e � la cape, apr�s un second tiers spectaculaire et toujours a la limite, il d�bute � droite aux planches et par le bas. Le novillo, avec une bonne corne droite, se laisse tor�er. Plus compliqu� a gauche avec une charge plus courte, le bicho cherchera les planches en fin de faena. Bajonazo apr�s un avis et applaudissements.

Andy Younes accueillit son premier novillo par deux largas avant une bonne s�rie de v�roniques r�mat�e par une demie. Brindis au public, novillo juste de forces qu�Andy s�efforcera de tor�er � mi-hauteur. Plus accrocheur sur la corne gauche, le bicho permettra cependant au novillero de beaux gestes de classe et de ceinture. S�rie de manoletinas avant un pinchazo et une enti�re. Une oreille.

Le 5�me novillo de la soir�e, re�u toujours par largas et v�roniques, semble avoir de bonnes dispositions. D�but � la muleta par une s�rie de cambiadas des plus ajust�es. Derechazos profonds et bonnes s�ries de naturelles avec temple et douceur. Une enti�re sur le cot� et une oreille.

Jesus Enrique Colombo��tomba sur un novillo avec beaucoup de gaz, qui vint fort dans la cape et s�av�ra difficile � fixer. Aux banderilles, deux tr�s bonnes paires avec beaucoup d�envie. Brindis au public et d�but par le bas sur le piton droit. Le toro se retourne vite. A gauche le toro est d�sordonn� et pas franc du tout. Derniere s�rie � droite avant d��tre d�sarm�. Une enti�re foudroyante et deux mouchoirs tombent du palco.

Le 6�me, casta�o, sera re�u par une bonne s�rie de v�roniques. Tercio de banderilles partag� avec Valadez face � un bon novillo un peu faible. Le v�n�zuelien sera d�sarm� plusieurs fois. Demi-lame apr�s un avis et silence.

Le prix attribu� au triomphateur sera partag� entre les trois novilleros.

Encore une fois, une bonne soir�e dans les petites ar�nes de Maubourguet.

F�licitations � tous les gens pr�sents pour avoir r�ussi � garder leur calme, et avoir su rester � leur place malgr� cette manifestation violente, pour que le spectacle puisse malgr� tout se d�rouler. Enhorabuena a todos.

Rese�a et photos : Yann Bridonneau.

:http://torobravo.fr/maubourguet-24-aout-deux-oreilles-pour-andy-younes-et-jesus-enrique-colombo/#more-23614

Publi� le 26/08/2014 � 03:52, Mis � jour le 26/08/2014 � 07:40

?

Une belle novillada d'�t�

Sortie "a hombros" pour Younes et Colombo Photo J/N

Les erales du Lartet, plus ou moins charpent�s ont anim� la placita et pos� quelques probl�mes aux 3 noviileros de talent Les premiers �tant compliqu�s, les jeunes novilleros ont fait preuve de courage et de talent avec une technique adapt�e � chacun. Si les novillos avaient du piquant, les novilleros n'ont rien laiss� passer et ont r�ussi � se mettre en �vidence. Les 2 sud am�ricains ont banderill� avec maestria et Enrique Colombo s'est r�v�l� d�couverte du jour.

L�o Valadez, le mexicain (blanc et argent) qui avait triomph� � Dax, ouvre le mano � mano. Il a �t� remarquable face au 2e novillo roux, le premier �tant plus faible. Il a donn� un aper�u de son talent avec de belles s�ries de naturelles et saura planter ses banderilles sur le saut. L'estocade finale sera r�ussie et d�croche une oreille.

Andy Youn�s, l'Arl�sien, (blanc et or), aura des difficult�s avec le 1er novillo qu'il tor�e en souplesse. Pour le 2e, des s�ries excellentes, d'un niveau relev� et dessine des cambiadas spectaculaires. Il fait preuve d'audace, puis offre une belle s�rie de manoletinas. Il revient au niveau qu'on lui conna�t (comme il l'a prouv� � Castelnau) et au final un grand coup d'�p�e sinc�re et propre lui vaut une oreille.

J�sus Enrique Colombo, le V�n�zuelien (rose imp�rial), va montrer toutes ses comp�tences face � un novillo magnifique. C'est un novillero � la tignasse boucl�e, athl�tique avec un certain talent. Il accueille le novillo dans sa cape avec des adornos magnifiques, pose des banderilles avec brio et une technique tout � fait personnelle, avec feinte et pose sur la charge du retour du novillo. Il ma�trise le novillo avec une superbe s�quence � gauche et termine par une superbe estocade. Il re�oit deux oreilles.

Sortie a hombros pour Younes et Colombo. A retenir que L�o Valadez. a demand� au public de se manifester, et que toutes les estocades ont �t� percutantes. L'�quipe de Maubourguet toros a effectu� un choix de qualit� tant au niveau de la ganaderia que pour celui du cartel. Une excellente soir�e, qui m�me perturb�e, a enthousiasm� les aficionados.

A reconduire en 2015.

Janine Noguez

Autour du callejon

El Santo � droite,�un soutien tr�s appr�ci�. /photo JN�

Arriv�e pr�sidentielle du camion transportant les taureaux du Lartet avec une belle escorte et CRS en suppl�ment. Des b�tes sous haute surveillance !

Paul Bonnet : Le ganaderio �amoch�� avec une jambe pl�tr�e et les b�quilles, a pu assister � la novillada.

Des tenues et costumes surprenants : Ceux des Armagnacs pour l'ambiance musicale qui avaient chang� de veste et beaucoup de bleu, du fonc� au clair, pour les forces de l'ordre.

Embouteillage : Aux entr�es, fouille de rigueur et contr�le avec des CRS au demeurant tr�s sympathiques jusqu'� 18 heures, heure � laquelle ils ont rev�tu leur tenue de �travail�.

Les anticorrida : Venus en nombre pour perturber la novillada, s'en sont donn� � c�ur joie mais ont �t� ma�tris�s par CRS et gendarmes pr�sents. Ext�rieurs � la r�gion pour la plupart ou m�me venues de l'�tranger, ils auront visit� le Val d'Adour et les for�ts avoisinantes puisque c'est l� qu'ils ont attendu avant de faire leur �entr�e�. Regroup�s dans ce sous-bois en mi-journ�e, certains avoueront avoir �t� pay�s et embauch�s �pour �a�. Ils auront retard� la novillada, mani�re de faire durer le plaisir.

� qui la chaussure ? Elle est rest�e seule dans l'ar�ne et a perdu son double�

Novilleros : Un choix gagnant avec trois jeunes novilleros qui ont �volu� avec beaucoup de talent : L�o Valadez, une oreille ; Andy Youn�s, une oreille, une oreille ; et J�sus Enrique Colombo, 2 oreilles, ont offert un beau spectacle.

El Santo, novillero fran�ais, �tait pr�sent pour soutenir les jeunes novillos, lui-m�me ayant �volu� dans ces ar�nes.

Discours : De Jean Nadal, maire, et Pascal Bouneau, pr�sident de Maubourguet Toros, pour remercier le public de sa patience, de sa compr�hension, de sa tol�rance et de son comportement citoyen.

Janine Noguez


C'est la f�te, le prochain week-end

Les acteurs de la f�te ont pr�sent� le programme /photo J.N

Du 22 au 25 ao�t, les rues, la place de la Lib�ration, les all�es, sont en f�te, comme pr�sent� lors de la conf�rence de presse du samedi 16 ao�t, dans la salle du conseil, par Jean Nadal, Pierre Manh�s et les acteurs de la f�te. La f�te foraine, organis�e par la municipalit�, est attendue par les plus jeunes et les attractions feront la joie des petits et grands. Les bars seront anim�s, des distractions et moments festifs pour tous.

//

Les Rencontres de Maubourguet (du vendredi au dimanche), MAUBOURGUET TOROS avec novillada, feria avec les Armagnacs et le ballet Media Luna, ap�ro tapas (pour le samedi soir), le Club taurin avec course landaise, d�fil� des �carteurs, toro de fuego (pour le lundi soir), apportent des animations pr�cieuses � la f�te avec pour les deux derni�res, la formule feria dans les ar�nes.

Le programme de la f�te

Vendredi 22 ao�t, � 14 heures, p�tanque ; � 15 heures, comp�tition de natation ; � 23 heures, bal avec le grand orchestre Tony Brams.

Samedi 23, � 9 heures, concours de ball-trap ; � 14 heures, p�tanque ; � 19 heures, animation de rue avec Rock Box ; � 23 heures, bal avec Mission, sur les all�es.

Dimanche 24, p�tanque � l'Echez, fiesta des pitchouns sur les all�es ; � 19 heures animation de rue avec Pina Colada ; � 23 heures, bal avec Maxime Lewis et � minuit spectacle pyrosymphonique (prairie municipale).

Lundi 25, � 14 heures, p�tanque ; � 23 heures, bal avec la sono Haute Tension.

Et tous les jours, f�te foraine sur la place et pour le top d�part, rendez-vous vendredi 22 ao�t.

Janine Noguez


�Visite des Novillos de la Ganad�ria de Paul et J�r�me BONNET

le 27 Juin 2014 :


Maubourguet Toros : �L'�levage doit r�agir�

Francis FABRE (2e � gauche au 1er rang) a su captiver l'auditoire. Photo Janine Noguez

La conf�rence organis�e par Maubourguet Toros, au centre culturel, �tait anim�e par Francis Fabre, de la revue �Toros�. Pascal Bouneau pr�sentera la soir�e et la passion aficionado du conf�rencier apr�s avoir remerci� les pr�sents.

La premi�re partie concernera l'�levage et les �leveurs, �les m�connus de la corrida�, dira Francis Fabre. Il parlera de l'�levage camarguais et abordera l'histoire de l'�levage en g�n�ral. Quelques dates cl�s dans le domaine avec, en 1852, le premier spectacle � la mode espagnole � Bayonne ; 1863, la 1re corrida � N�mes, 1869, introduction du b�tail espagnol. Sera �voqu� le travail de Joseph Yonnet, du croisement du b�tail.

Viendront ensuite les portraits des pr�curseurs �leveurs Pouly, Durand, Lescot, le r�le de l'UCTL pour arriver � la premi�re tienta en 1938. Apr�s le portrait de Paul Ricard, la vitalit� de l'�levage appara�t satisfaisante avec 2.500 vaches, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Les �encastes� et leurs origines seront d�taill�s avec notamment Domecq, Nunez� Le d�bat s'engage avec en premier lieu question sur le devenir de l'�levage fran�ais, le r�le des �leveurs organisateurs, le ressenti des �leveurs d'o� il ressort que l'�levage fran�ais ne p�se pas lourd dans les grandes ferias comme � N�mes et devrait agir et r�agir.

Janine Noguez



��

MEJANES� 24 JANVIER 2014

De gauche � droite Dominique PERRON Pr�sident de l'UCTPR, Louis HUSSON, le ganadero de Valdell�n, J�r�me BONNET et sa fille, Paul BONNET et Guillaume MARSAN (photo J-M DUSSOL)

Les Gersois � l'honneur � M�janes :

Plus d�une cinquantaine de Gersois, pour la plupart, membre de la pe�a des amis du Lartet, n�avaient pas h�sit� � faire le d�placement en Camargue, � M�janes, pour le grand moment qui allait �tre r�serv� aux �leveurs du Lartet, Paul, J�r�me, Mathilde leur fille et petite fille. Une nouvelle fois les �leveurs de Galiax remportaient le prix de l�Union des Clubs taurins Paul-Ricard (UCTPR). Ce fut un vibrant hommage qui a �t� r�serv� � cette famille de passionn�. Tr�s �mu, J�r�me a re�u ce troph�e. Le Gers, au cours de cette matin�e devait �tre plusieurs fois � l�honneur. Aux c�t�s des Gascons, c�est un autre �leveur qui a �t� r�compens�, J�sus Martinez Pinilla, l��leveur des novillos de Valdellan qui avaient surpris et fait r�ver toute l�ar�ne de Vic-Fezensac lors de la course du mois d�ao�t. L� aussi une prime � la bravoure du b�tail. Quelques minutes auparavant, Alain Bonijol, l�inventeur ��du nouveau cheval de picador��. L�UCTPR, en avait fait un de ses deux coup de c�ur. Un hommage partag� avec son �pouse Aur�lia. D�abord un tr�s s�duisant reportage sur ��L�homme qui parle aux chevaux��, film� sur la ferme de Lahas sur les collines de Gascogne. Des images, merveilleuses pour l�image de marque du d�partement. C��tait une reconnaissance d�une nouvelle tauromachie qui consiste � mettre le toro en valeur.

Alain�Bonijol a confirm� toute sa croyance ferme dans cette voie.�

Louis Husson, le jeune novilleros landais, sans picadors, �tait lui aussi parmi les r�compens�s de cette matin�e.�

Mais s�rement les plus �mus, la famille Bonnet qui pouvait savourer ses grands succ�s � Bayonne, Riscle et Maubourguet, sans oublier les ar�nes d�Aignan. 2013 restera pour eux un immense moment de bonheur qu�ils ont partag�, hier, � M�janes, avec tous leurs amis aficionados. Ils sont maintenant tourn�s vers 2014� un �t� qui devrait les voir franchir une nouvelle �tape.�

Jean-Michel Dussol

�Compte rendu complet sur le site de torofiesta :

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3091:uctpr&catid=1:nouvelles

Maubourguet toros: saison 2014 et travail de m�moire

La saison 2014 est en marche� (Photo de J.Noguez) article publi� le 08/12/13

Pascal Bounneau, entour� du bureau du club, a pr�sent�, le samedi 30 novembre dernier au soir, la saison taurine 2014 avec � ses c�t�s Jean-Claude Gamet, cercle taurin La Muleta de Tarbes ; J�r�me Bonnet, �leveur ; Christian Guirette, peintre, et Jean Nadal de la municipalit�.

Il annoncera les victoires de SOTO et de HUSSON � la r�union des organisateurs du Sud-Ouest avec, aussi, une bonne citation pour le club. Il �voquera le ph�nom�ne anticorrida et sugg�rera une adh�sion � l�Union des villes taurines fran�aises (UVTF). Pour 2014, la novillada est pr�vue le 23 ao�t, � 21 heures Si le b�tail du Lartet a �t� prim�, il s�est adress� � l��leveur pour 2014 mais celui-ci demande un temps de r�flexion pour la novillada locale afin de fournir des novillos de qualit�.

Une soir�e-d�bat est pr�vue sur le th�me �L��levage fran�ais de taureaux de combat�, avec le soutien de Francis Fabre, directeur de la revue �Toros�, et de Miguel Darrieumerlou, conf�rencier et critique taurin.

Jean Nadal assurera l��quipe du soutien municipal et �voquera le besoin en main-d��uvre, pour lequel les associations seront sollicit�es, pour la journ�e Tour de France de cet �t�.

Travail de m�moire :

Le club souhaite retracer la vie et la tradition taurine locale au travers de la course landaise et de la course de taureaux. Toutes les personnes poss�dant photos, affiches, supports de manifestations, articles de presse, etc., peuvent les confier � Pascal Bounneau qui les restituera. Les divers documents sur les deux activit�s seront expos�s. Contact : 05.62.31.83.75 ; adresse mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Janine Noguez

Prix 2013 des clubs taurins Paul Ricard du Sud Ouest

Le groupe des aficionados qui ont suivi cette journ�e. Au premier plan, Guillaume MARSAN, Richard MILIAN et les �l�ves d'Adour Aficion

C�est � BOUGUE , ce dimanche 13 Octobre que s�est d�roul�e la traditionnelle journ�e des CTPR Corrida du Sud Ouest.

Accueil chaleureusement par Monsieur le Maire Christian CENET et le club Taurin Soledad de BOUGUE avec en t�te sa pr�sidente Colette LACOMME, les CTPR ont assist� a une cap�a dirig�e par le Maestro Richard MILIAN avec son �cole Adour Aficion et les vaches de la Ganaderia DARGELOS.

Suivi le Palmar�s, ci-joint, avec dans la salle deux prim�s Louis Husson et Paul Bonnet .

Bravo au Club taurin Soledad de BOUGUE pour cette excellente organisation.

R�capitulatif du palmar�s 2013.

  • Meilleur lot de toros : desierto. Ont �t� cit�s : Victorino Martin (Mont de Marsan), Escolar Gil (Dax), Cebada Gago (Vic et Dax).
  • Meilleur lot de novillos : Valdellan (Vic Fezensac). Accessits : Miura (Hagetmau), Pedraza de Yeltes (Garlin).
  • Meilleur lot de novillos sans picadors : Le Lartet (Bayonne, Maubourguet). Accessit : Jean-Louis Darr� (Mont de Marsan).
  • Meilleur matador : Ivan Fandi�o. Accessit : Manuel Escribano.
  • Meilleur novillero : Jos� Manuel Garrido. Accessit : Clemente.
  • Meilleur novillero sans picadors : Louis Husson. Accessit : Andres Roca Rey.
  • Mention sp�ciale pour la rencontre Morante � Victorino � Dax.
  • Coup de Coeur : �au club taurin���La Muleta�� de Saint-Perdon.
  • F�licitations :�Jo�l Goyheneix, maire de Rion-des-Landes et sa population.

MAUBOURGUET SAMEDI 17 AOUT 2013�:

6 NOVILLOS DU LARTET pour

Daniel SOTO (Rose et Or) SILENCE et 1 OREILLE.

Louis HUSSON (Violet et Or) 1 OREILLE et APPLAUDISSEMENTS.

L�o VALADEZ (Vert et Or) 1 OREILLE et 1 OREILLE.

Vuelta au ruedo au deuxi�me, troisi�me et sixi�me Novillo.

Salut du ganadero J�r�me BONNET � l�issue de la course.

Sortie A HOMBROS de L�o VALADEZ.

�UN GRAND LOT�DU LARTET.

Encore un grand lot de la ganaderia du Lartet. Les novilladas se suivent et se ressemblent pour la ganaderia du Lartet. Ce samedi soir, dans les ar�nes de Maubourguet, remplies au 2/3, avait lieu une novillada non piqu�e de la ganaderia de Paul et J�r�me BONNET avec Daniel SOTO, Louis HUSSON et L�o VALADEZ.

Daniel SOTO (rose et or) accueillit le colorado premier par v�roniques au ras des planches avant de le mener au centre du ruedo pour une belle s�rie. A la muleta, le bicho, qui semble un peu faible des ant�rieurs, r�fl�chit beaucoup � droite. Le torero ira chercher la corne gauche, qui semble plus propice � lier des naturelles. Le toro de bonne pr�sentation, demande d�j� pas mal de technique pour l�affronter. A l��p�e, Soto pinchera par 3 fois avant une enti�re, silence.

A son second, un negro bien pr�sent�, accueil par larga cambiada et v�roniques. Aux palos, bon tiers de Miguelito et Marco Antonio ROMERO. La faena d�bute � droite et le toro a tendance � chercher les planches. A gauche, le bicho semple plus r�ticent. La faena va a mas et finira sur une belle s�rie de derechazos. Une enti�re et l�oreille tombe du palco.

Louis HUSSON (violet et or), qui avait triomph� le matin pour la finale du concours des non piqu�s de Dax, accueillit son premier opposant de belle mani�re par v�roniques, r�mat�es par une demie. Aux banderilles se distinguent Julien BRETON MERENCIANO et Alexis DUCASSE. D'entr�e le novillero met le novillo en valeur en le citant de loin. Celui-ci ne se fait pas prier pour partir de plus de 20 m�tres dans la muleta. L'entente est tr�s bonne et tr�s bonne s�rie de derechazos. A gauche le novillo embiste autant et nous donne droit � une tr�s belle s�rie de naturelles sans perte de terrain. Une enti�re, une oreille pour Louis et vuelta au novillo.

�Le cinqui�me de la soir�e, un colorado au fort gabarit, fut re�u au capote par le novillero au centre du ruedo.��Bon tiers de banderilles d'El SANTO et Julien BRETON MERENCIANO. La faena d�bute au centre � droite de fort belle mani�re. Entre chaque s�rie, HUSSON laisse le novillo reprendre son souffle. Nouvelle s�rie de naturelles d�but� par un changement de main. 3 pinchazos et une enti�re avant un descabello lui oteront tout espoir de troph�e jusque l� promis. Applaudissements.

L�o VALADEZ (vert et or), jeune Mexicain apod�r� par le maestro retir� Luis Miguel ENCABO, tomba sur un premier novillo bien pr�sent� qu�il accueillit de fort belle mani�re par v�roniques. Aux banderilles, il se fera prendre � la premi�re paire, heureusement sans mal, avant un quiebro au bord des planches. Bon d�but de faena � droite par des derechazos profonds et bien donn�s. Un novillo qui charge et embiste sans cesse. Une enti�re et 5 descabellos pour une oreille (?) et vuelta au novillo.

Le dernier bicho de la soir�e, un negro lourd et tr�s arm� faisait son entr�e en piste. Bon accueil de Valadez � la cape avant un quite de Soto. Aux banderilles le mexicain fut mis en difficult� � plusieurs reprises, notamment sur sa derni�re paire. D�but de faena des tablas vers le centre. D�entr�e on remarque la classe et l��l�gance du novillo dans sa charge qu�il r�p�te sans cesse. Bonne s�rie de derechazos. La faena qui avait bien d�but� devint un poil ��brouillonne�� malgr� une derni�re bonne s�rie � droite. 2 pinchazos, une enti�re trasera et un descabello pour une oreille pour le torero et vuelta au novillo que l�on aurait souhait� voir dans des mains plus exp�riment�es.

A l�issue de la course, salut de J�r�me BONNET et sortie a hombros de L�o VALADEZ.

Tr�s bon lot de novillos avec 3 vueltas al ruedo.

On pourra regretter le manque d�ambiance tout au long de la course, malgr� la tr�s bonne prestation de la banda des Armagnacs d�Eauze.

Publi� par PACO le 18 ao�t 2013

Rese�a et photos : Yann Bridonneau �(http://yannbridonneau.blogspot.com.es)


S�lection des novillos de la ganad�ria de Paul et J�r�me BONNET

le 11 Juillet 2013 par la commission Taurine MT

C�est dans les magnifiques espaces naturels des coteaux gersois, que d�bute en 1994 l�aventure ganaderia de Paul et J�r�me BONNET.

�La base g�n�tique est assur�e par l�achat d�un lot de vaches et un �talon d�origine CEBADA GAGO auquel est venu s�adosser une lign�e d�animaux de race MARQUES DE DOMECQ.�

Gr�ce � un travail de s�lection� rigoureux, la qualit� des animaux du LARTET est en passe d�en faire une ganaderia des plus int�ressantes du panorama taurin hexagonal.

Les derni�res sorties de l��levage, en novilladas sans picador concours � Castelnau Rivi�re basse� et � Bouillargues� avec la victoire de Cantinito, en sont une parfaite illustration.��

��


Changement de cap pour la novillada 2013

Pascal BOUNNEAU-LAVEDAN pour un changement de cap et une novillada de qualit�.

Publi� le 23/06/2013


Panel taurin et morceaux choisis le samedi 25 mai au centre culturel

Pascal BOUNNEAU et les intervenants de la soir�e

La soir�e taurine organis�e par Maubourguet Toros et son pr�sident Pascal Bounneau aura permis de visionner les novilladas sans picador du Val d�Adour entre 2009 et 2012. Le film de 45 minutes r�alis� par Guy Tanguy a permis d�interpeller et d�animer le d�bat devant�le public, Paul Bonnet �leveur,� des clubs taurins avec Michel Raymond, Henri Michel, puis Jean Nadal et Catherine Marienval, �lus.

Les commentaires d�Antoine Torres d�s le d�but des �changes expliquent �qu�en Espagne, c�est la m�me chose qu�en France et pas plus pour ce qui concerne les novilladas qui se font rares. En Espagne, l�attrait du spectacle prime�.

Pour Guy Tanguy, �la novillada est un terrain d�apprentissage o� le jeune se forge un caract�re et c�est aussi un spectacle formateur�.

Le d�bat continuera sur le devenir de la tauromachie, comment de novillero devenir torero, les n�cessit�s (encadrement, finances�), les difficult�s, le r�le du ganadero, les �levages, la qualit� des b�tes. Les derniers commentaires d�Antoine Torres et de Guy Tanguy mettront en �vidence que �l�Espagne fait l��loge de la tauromachie fran�aise�, ils d�livreront des encouragements: �Il faut continuer la tauromachie des villages, faire vivre la passion malgr� le peu de novilladas sans picador qui sont organis�es, heureusement, il y a le Val d�Adour ! ajouteront-ils�.

Pour la vid�o, dans l�ordre, ont �t� vues Aignan avec Juan Leal, Garlin avec Brandon Campos, Castelnau-Rivi�re-Basse avec Fernando Adrian, Plaisance avec Javier Jimenez, Riscle avec F. Adrian et Maubourguet avec Tiago Santos.

La soir�e se terminait avec la pr�sentation des cartels de Castelnau faite par Michel Raymond et Plaisance avec Henri Michel avant le vin d�honneur partag� par les pr�sents.

Janine Noguez


19 e BOLSIN taurin de BOUGUE� le 5 Mai 2013

Luis HUSSON triomphateur

Sans qu'il ne puisse y avoir la moindre contestation possible, Louis Husson a remport�, hier soir, de brillante fa�on le dix-neuvi�me bolsin de Bougue.

D�s le matin � l'heure des �liminatoires lors de la tienta des vaches du ganadero gersois Jean-Louis Darr�, il s'�tait montr� le plus �l�gant et le plus pr�cis dans tous ses gestes. Qualifi� avec Miguel Andrades (Jerez) et Leo Valadez (Mexique, fondation El Juli), on �tait dans l'apr�s-midi face � un novillero tr�s classique, mais qui avait la volont� de s'imposer face � des novillos de Jos� Cruz, lourds, puissants et plut�t bien arm�s. Mais il en fallait plus pour impressionner le jeune landais. Sans jamais perdre un pouce de terrain, il livrait une premi�re faena, certes un peu froide, tr�s castillane mais d'une beaut� de belle facture. Il s'octroyait une premi�re oreille apr�s deux tentatives.

Retenu pour la suite du concours avec Andrades, apr�s l'�chec de Valadez, Louis Husson entrait en piste beaucoup plus d�tendu que lors de ses premi�res sorties.

Il ne tardait pas � signer un grand festival, malgr� un adversaire compliqu� et surtout tr�s puissant et violent dans ses charges. Une faena qui rapidement devenait un mod�le de temple et de rythme parfait avec des naturelles d�bordantes de douceur et de lenteur.

Par moments on croyait r�ver, le meilleur de la tauromachie s'approchait.

Une demi-lame efficace pour en terminer et deux nouvelles oreilles tombaient du palco. Hier, Louis Husson �tait le plus fort, personne ne pouvait lui contester sa supr�matie et ceux des novilleros qui furent les meilleurs �taient bien loin du jeune Landais.

Louis Husson, en remportant ce bolsin gagne sa place dans les principales novilladas sans picadors de l'�t� taurin.

Jean-Michel Dussol

LA DEPECHE LANCE LA TEMPORADA 2013 (jeudi 22 F�vrier)

C'est une tradition d�sormais bien �tablie. Les acteurs du monde taurin se retrouvent chaque ann�e, au d�but de la temporada, dans les locaux de � La D�p�che du Midi � pour une soir�e consacr�e � la fiesta brava. Il y est toujours question des grands moments de la saison �coul�e, et comme l�aficionado est un incorrigible croyant, des plus belles faenas, celles qui ne manqueront pas de se d�rouler sur le sable de nos ar�nes dans les mois � venir�

Le nouveau visage de Vic-Fezensac, la renaissance de Carcassonne, les 15 ans de Rieumes, autour de l�inoubliable souvenir de Jos� Tomas � N�mes et de la grosse saison des Escolar de ce cot�-ci des Pyr�n�es, les sujets n�ont pas manqu� autour des images propos�es par Guy Tanguy, le pr�sident toulousain�.

����������������������������������������������������������������������������������������������������������������� photo Antoine TORRES

A cette occasion, Eric Lafont directeur des relations ext�rieures du journal La D�p�che�repr�sent� par Jean-Claude Soul�ry r�dacteur en chef a remis � Marcel Garzelli pour l�observatoire des Cultures Taurines, une banderole qui sera install�e dans toutes les ferias.

La soir�e de ��La D�p�che�� pass�e, la porte du toril peut de nouveau s�ouvrir


PALMARES DE L' UCTPR DU SUD-OUEST2012

Voici le palmares des clubs taurins Paul Ricard, proclam� le 20 octobre 2012 � Plaisance, pour le Sud-Ouest :

Meilleur lot de toros : Fuente Ymbro, � Mont de Marsan. Accessit � Jos� Escolar Gil, � Mt de Marsan.

Meilleur lot en novillada piqu�e : Valdell�n, � Parentis.

Meilleur lot en non piqu�e : Alma Serena, � Bayonne. Accessit � J.L Darre � Eauze.

Meilleur torero : Iv�n Fandi�o. Prix Sp�cial � Fernando Roble�o pour son comportement avec les Escolar Gil de Mt de Marsan

Meilleur novillero :Juan LEAL

Meilleur novillero en non piqu�e : Louis HUSSON.

R�v�lation en non piqu�e � Juan Bautista Molas.

Coup de coeur � la Pe�a Alegr�a de Dax pour son attitude p�dagogique avec les jeunes � Dax.

Mention sp�ciale � Julien Lescarret pour l'ann�e de sa despedida.


ECHOS DU CALLEJON

MAUBOUGUET � NOVILLADA de samedi� 18 Ao�t� (21 h)

En raison de la forte canicule, Maubourguet Toros avait programm� sa novillada en nocturne avec� un important effort d�organisation d�accueil avant le spectacle�:

Possibilit� de restauration, d�monstration de s�villanes, concert des Armagnacs.

Pour la deuxi�me fois le ganadero du sud-est,� Jacques GIRAUD avait �t� retenu pour fournir les novillos, un lot exceptionnel avec armures et trapio, avec un ��moteur extraordinaire��, r�p�tant les charges avec beaucoup de noblesse, rectilignes, museau dans la muleta et finissant bouche ferm�e. Face � eux une terna de novilleros volontaires, avec un bagage technique diff�rent, mais tous les trois tr�s volontaires. Ces divers ingr�dients firent de cette soir�e un grand moment taurin qui m�ritait plus de public.

O� sont les aficionados qui du haut des tribunes ou dans les colonnes de revues sp�cialis�es pr�tendent guerroyer pour sauver la fiesta brava et si on commen�ait � aider ces placitas et leurs d�vou�s dirigeants, les �leveurs de b�tail brave, qui s�lectionnent avec passion, inquiets de l�avenir si certaines ar�nes n�accueillent plus la tauromachie espagnole.

Tiago SANTOS�: salut du tiers � une oreille

Cristian VALENCIA�: silence � silence

Diego de LLANOS�: une oreille � silence

Tiago SANTOS (vert salade de printemps � or) le prot�g� de Victor Mend�s n�arriva pas � harmoniser cette premi�re sortie avec son novillo, une muleta trop agit�e n�arriva pas � donner un bon rythme � la faena. Il tua de deux coups d��p�e, le public applaudit le toro � l�arrastre, cet hommage fut rendu aux quatre autres. Au deuxi�me, il retrouva ses qualit�s de lidiador avec des cambiadas cit�es de loin et de belles s�quences de naturelles en r�duisant le tissu, puis des manoletinas avant de conclure par une �p�e � r�cibir d�effet rapide.

Cristian VALENCIA (rose et noir) attaquant le long des planches par des larga aforoladas, le V�n�zu�lien montra ses intentions de briller�; son �chec total aux band�rilles sembla avoir gach� toute inspiration � la muleta o� pourtant il tenta de s�exprimer dans toutes les figures y compris une manoletina o� le novillo le roula dans le sable. A son deuxi�me il voulut pr�senter un num�ro de cirque, band�rilles en citant assis sur une chaise, le novillo lui d�montra qu�il faut encore rester dans le classique. Il profita de cet excellent toro pour des s�quences des deux mains et une belle s�rie de redondos � Son �p�e fut d�faillante.

Diego de LLANOS (bleu du ciel de ce soir l� et or) L��l�ve de la fondation El Juli embarqua son novillo dans des passes templ�es pour finir par un coup d��p�e d��cole. Pour conclure le sorteo lui avait attribu� un novillo avec les m�mes qualit�s de noblesse et de combat que les autres mais manquant de force pour r�pondre � la muleta de Di�go sur de longues passes�; Di�go connut des difficult�s � l��p�e.

Pierre DUPOUY ��SUD-OUEST��


MAUBOURGUET�LE 18 AOUT : LES NOVILLOS MENENT LA DANSE

Pour la novillada des f�tes de Maubourguet, il �tait tr�s difficile de faire mieux, voire aussi bien que l�an dernier. Ce fut donc un cran en-dessous. Une novillada cependant int�ressante, qui ne restera pas dans les anales, mais de bonne tenue. Les novillos de Jacques GIRAUD �taient justes de pr�sentation, mais tous donn�rent du jeu et � l�exception du faible troisi�me et du ��tardo�� sixi�me, tous eurent beaucoup d��nergie et de moteur comme l�on dit dans le milieu. En quelque sorte de l�extrait de novillo, peu mais tr�s concentr�. Globalement, ils men�rent la danse de bout en bout et furent pour la plupart sup�rieurs � leurs adversaires bip�des.

Photo Christian SIRVINS

Le Portugais Tiago SANTOS fit un joli lever de rideau� en accueillant le novillo d�ouverture par une cape fleurie et vari�e. Il posa ensuite trois superbes paires de banderilles en n�h�sitant pas � se placer dans le berceau des cornes. A l��toffe , le petit novillo �tait encore tr�s vif et se retournait avec la souplesse d�un chat, ce qui rendait sa palea quelque peu d�sordonn�e et inconfortable. Tiago sut canaliser cette fougue � l��tat brut, am�liorer les charges du Giraud et mettre en exergue ses qualit�s. H�las, la froideur du public et une premi�re lame dans le gilet qui pr�c�da une magnifique estocade efficace et port�e dans la croix, �t�rent tout espoir de troph�e. Salut.

Le quatri�me novillo �tait faible. Le Portugais se vit donc dans l�obligation de le tor�er � mi-hauteur avec des soins d�infirmier ce qui ne joua gu�re en faveur de l�esth�tique. Pour ne rien arranger le novillo partit aux planches. Le novillero porta une estocade jusqu�� la garde et obtint une oreille.

Photo Christian SIRVINS

Le V�n�zu�lien Cristian VALENCIA a souvent un toreo � l�emporte-pi�ce. A Maubourguet, il en a us� et aussi h�las abus�, ce qui a r�duit sa prestation � un fatras de passes sur le ��pico�� et d�attitudes outranci�res pour ne pas �crire grotesques et vulgaires. Nous ne retiendrons de sa prestation qu�une excellente s�rie sur la gauche au cinqui�me novillo. Dommage, car ses partenaires quadrup�des m�ritaient beaucoup mieux, notamment le cinqui�me.

Photo Christian SIRVINS

Di�go de LLANOS, �l�ve de la Fondation El Juli, tor�e avec ��temple�� et une certaine �l�gance, mais il n�a, comme la plupart des novilleros actuels, aucun sens des terrains ni de la lidia. Un peu comme un danseur qui ferait de belles figures sans tenir compte de la moindre chor�graphie. Il tor�a de tr�s loin le manso troisi�me, comme s�il craignait de salir son beau costume, mais enfon�a une lame enti�re efficace mais d�croch�e, qui lui valut une oreille offerte par le pr�sident F. FORTASSIN malgr� le peu de p�tition. Le sixi�me novillo devait �tre tor�e aux tiers. De LLANOS ne le comprit jamais s�ent�tant � vouloir �lui imposer le centre de la piste, r�duisant ainsi ses charges � n�ant.

Belle entr�e, sup�rieure � celle des ann�es pr�c�dentes malgr� la chaleur caniculaire.

Article NR Antoine TORRES


NOVILLADA NOCTURNE DES F�TES DE MAUBOURGUET

Extrait du reportage de Jean-Michel LAMY�(son site Corrida Passion)�de cette belle soir�e du 18 Ao�t

entre�la musique des Armagnacs et les s�villanes du groupe Amaya,

une novillada non piqu�e avec des novillos de Jacques Giraud, pour Tiago Santos, Christian Valencia et Diego de Llanos.


N'oubliez pas la Novillada Non Piqu�e de Samedi 18 Ao�t � 21 h :

cliquez sur l'image pour visualiser le programme


La tauromachie du Val d�Adour au plus haut sommet le 1er Juin

Fran�ois Fortassin entour� de Michel Raymond , organisateur des activit�s taurines de Castelnau, de Christian Lesur,�Fondateur du Centre Fran�ais de Tauromachie, et des diff�rents responsables des clubs taurins du Val d�Adour.

Si l�on peut ais�ment tisser un lien entre l�Andalousie, le vin de Jerez et le toro, il est plus difficile d�en imaginer un entre ce m�me toro et le Pic du Midi. C�est pourtant ce que vient de r�aliser avec brio Fran�ois Fortassin, S�nateur et Pr�sident du Syndicat Mixte du Pic du Midi. ��Le Pic��, comme l�on dit en Bigorre, n�est pas seulement cet incomparable belv�d�re en avant de la cha�ne, offrant une vue � nulle autre pareille, et un observatoire de renomm�e mondiale.

Il est aussi l�histoire d�une extraordinaire aventure humaine faisant appel aux m�mes �lans du c�ur que la tauromachie�: go�t de l�aventure, recherche de l�absolu, d�sir de d�crocher la lune et les �toiles, courage, t�nacit� face � l�adversit��C�est pourquoi, par une m�t�o des plus cl�mentes, F. Fortassin a accueilli au milieu des sommets enneig�s, les responsables des diff�rents clubs taurins du Val d�Adour venus pr�senter leurs cartels 2012. Plus que jamais, les Hautes-Pyr�n�es ont �t� ��les sommets de l�accueil��.

Michel Raymond et Henri Michel nous ont donn� rendez-vous � Castelnau Rivi�re-Basse le samedi 30 juin, P. Caunille � Plaisance le 14 juillet, F. Ducousso le samedi 28 juillet � Garlin, F. Darroux le samedi 4 ao�t � Riscle et J-C Burosse le 18 ao�t � Maubourguet. �tait aussi pr�sent Christian Lesur, Directeur du Centre Fran�ais de Tauromachie jumel� avec le Centre de Catalogne d�sormais priv� de spectacles taurins par le gouvernement Catalan. Gr�ce � lui, l��leveur Prieto de la Cal offrira gratuitement un lot de son mythique b�tail pour la novillada de Castelnau R-B du 30 juin au matin. En contrepartie, le novillero Abel Robles sera au cartel. �taient aussi pr�sents Paul Bonnet, Jean-Louis Darr�, repr�sent� par Mme V. Podesta, et Bats, trois �leveurs du terroir, ainsi que Marcel Garzelli, pape noir de la tauromachie du Sud-Ouest et Armand Touzanne premier de cord�e de cet autre sommet de la Bigorre�: le Porc Noir.

Cette r�union ne pouvait se terminer sans la visite privil�gi�e des installations scientifiques men�e avec passion, comp�tence et professionnalisme par M. Duthu.

La NR publiera en temps utile les d�tails de chacune de ces ferias. Gageons qu�� la suite de cette rencontre taurine au Pic des Etoiles na�tront d�autres �toiles�en habit de lumi�re.

Claire Torres (NR)


Castelnau Rivi�re-Basse�le 18 f�vrier : le troph�e du Val d'Adour � Brandon Campos

alt

Brandon Campos a re�u le troph�e du Val d�Adour aux cot�s de Michel Raymond et des repr�sentants des clubs (J.Noguez).


Virus et Passion :

Ce sont les deux termes qui n'ont cess� d'�tre r�p�t�s lors du d�bat, � la salle du temps libre, ce samedi 18 f�vrier, organis� par le Club taurin pr�sid� par Michel Raymond et son �quipe qui, pour l'occasion, avaient r�uni un cartel de luxe.

La soir�e, anim�e par Miguel Darrieumerlou, a �t� ax�e sur les tauromachies, course landaise et corrida, en pr�sence d'Olivier Baratchar, directeur des ar�nes de Bayonne, Rapha�l Canada ; Mathieu Guillon, novillero ; Paul Bonnet, Georges Bats, Michel Agruna, Jean-Louis Deyries, �leveurs, et �ric Merville, cordier de talent. Une soir�e qui a pr�sent� les m�rites et les passions compar�es des courses landaises et taurines mais aussi leur imbrication. Seront pass�es en revue ce que les courses se doivent et comment certains ont pu d�buter la tauromachie gr�ce � des petits veaux, alors que les �levages n'existaient pas encore.

Le d�bat sera lanc� par Michel Agruna, qui parlera virus mais aussi difficult�s, tout comme le confirmera Jean-Louis Deyris : � Il faut �tre un peu � part pour faire �a et pour aimer �a �. Qu'il soit �leveur, �carteur, ganadero, novillero, ils seront tous d'accord sur le constat �tabli du manque de public dans les ar�nes mais aussi du manque de rel�ve des jeunes dans les divers clubs.

Une tradition forte

Fran�ois Fortassin parlera de pari : � C'est une histoire commenc�e avec le point principal qu'est la passion et une passion ne peut s'�teindre �. Il ajoutera aussi que l'ensemble des spectacles sera sauv� en respectant les r�gles. Les clubs pr�senteront ensuite les diverses manifestations programm�es dans les ar�nes du Val d'Adour et assisteront aux projections de Guy Tardy.

Michel Raymond cl�turera la soir�e avec les remerciements d'usage, sans oublier l'�quipe cuisine et la presse.(J.NOGUEZ)

alt

Miguel Darrieumerlou c�l�bre revistero de la revue "Toros" anima une table d'intervenants connaissant le sujet.


M�janes le 28 janvier : Maubourguet Toros atteint l'excellence

alt

� Ne cours pas Andr�, j'ai le m�me � Maubourguet ! � Voil�, ce qu'en paraphrasant une certaine publicit�, l'on pourrait dire � bien des aficionados des Hautes-Pyr�n�es qui parcourent de tr�s longues distances pour voir des spectacles taurins, alors qu'ils boudent l'ar�ne la plus proche, celle de Maubourguet. Pourtant, elle ne fait pas moins bien, mais au contraire mieux que les autres.

Pour la deuxi�me ann�e cons�cutive, les 40 clubs taurins Paul-Ricard lui ont d�cern� le prix du meilleur lot de toros-novillos de la saison 2011 dans le Sud-Ouest. Il y a deux ans, il s'agissait du b�tail gersois de Paul et J�r�me Bonnet, et l'ann�e derni�re, des pensionnaires de l'�levage arl�sien de Jacques Giraud.

En 2010, les excellents novillos du Lartet avait �t� g�ch�s par l'incapacit� des novilleros, mais en 2011, la novillada atteint l'excellence � tous les niveaux. Si certains Bigourdans se dispens�rent du petit d�placement, deux tr�s grandes figures du monde taurin n'h�sit�rent pas � faire un bien long voyage pour y assister. Victorino Martin, le roi des �leveurs, se d�pla�a depuis la lointaine Estr�madure et le maestro Victor Mendes vint depuis les portes de Lisbonne. Il faut croire que les dieux de la tauromachie tinrent aussi � quitter leur Olympe pour �tre de la f�te, puisque cette novillada fut un sans-faute. Les taureaux offrirent du jeu et furent d'une grande mobilit� tout en faisant preuve de ce piquant et de ces difficult�s qui donnent du relief et du sens au spectacle taurin. Pour preuve, la d�pouille de deux d'entre eux fut gratifi�e d'un tour de piste posthume et le ganadero, apr�s avoir �t� invit� � faire une vuelta triomphale par le novillero portugais Tiago Santos, sortit � a hombros � avec les novilleros triomphateurs. Face � cet excellent b�tail, Maubourguet Toros avait soigneusement choisi trois novilleros, comme on a perdu l'habitude d'en voir, pr�ts � gagner leurs galons au feu quel que fut l'adversaire. Tiago Santos, le novillero portugais, coupa trois oreilles, l'Espagnol David Martin dessina des naturelles de r�ve et coupa une seule oreille � cause de ses difficult�s � l'�p�e et le V�n�zu�lien Cristian Valencia obtint deux troph�es. David Martin a �t� gratifi� par les clubs taurins Paul-Ricard du prix d�cern� au meilleur novillero sans picador pour la saison taurine 2011 dans le Sud-Ouest et Tiago Santos (6 oreilles pour 2 novilladas seulement) a �t� finaliste pour le troph�e du Val d'Adour remport� par Brandon Campos qui avait eu plus de contrats. Je sais qu'il est difficile d'�tre proph�te en son pays, mais de tels succ�s r�it�r�s m�ritent un peu plus d'attention de la part de l'aficion bigourdane. En tout cas, ils l�gitiment parfaitement l'aide apport�e par la municipalit� et devraient faire taire les mauvaises langues, qui ne font jamais rien, mais savent, � l'ombre des platanes, si bien refaire les affaires de la ville quand arrive l'heure de l'ap�ritif. En tout cas, bravo � l'�leveur et � Jean-Claude Burosse et � son �quipe pour cette belle distinction qui fait honneur � la tauromachie bigourdane. (A.TORRES).


PALMARES DES CLUBS TAURINS PAUL RICARD 2011�A AIRE SUR l�ADOUR LE 23 OCTOBRE

MEILLEUR LOT DE TOROS :

1 er Prix�: Toros de Joselito (Del Tajo y de la Reina) ( Bayonne )

Accessit�: Baltazar Iban ( Aignan )

MEILLEUR LOT DE NOVILLOS :

1 er Prix�: Baltazar Iban ( Saint perdon )

Accessit�: Fidel San Roman ( Roquefort)

MEILLEUR LOT DE NOVILLOS� Non Piqu�s :

1 er Prix�: Alma Serana ( Bayonne ) et Giraud ( Maubourguet )

Accessit�: Valdefresno ( Rion )

MEILLEUR TORERO :

1 er Prix�: Manzanares

Accessit�: Mora

MEILLEUR NOVILLERO :

1 er Prix�: Sergio Flores

Accessit�: Fernando Adrian

MEILLEUR NOVILLERO �sans Picadors:

1 er Prix�: Brandon Campos et David Martin Escudero

Coup de c�ur�:

Gabin Rehabipour ses prestations � Vic Fezensac et� Tyrosse

Prix sp�cial � :

PARENTIS pour l�organisation de 3 novilladas avec une pr�sentation irr�prochable

BAYONNE pour l�organisation des 4 novilladas sans picadors avec les ganad�rias Fran�aises INFOS DIVERSES


Tiago triomphe au cours d�une novillada inoubliable

le samedi 20 ao�t 2011

alt

Sortie triomphale de Jacques Giraud l��leveur,de Cristian Valencia, qui obtint deux oreilles, et deTiago Santos, triomphateur avec trois oreilles.(Photo A.TORRES)

De r�ve et inoubliable, telle a �t� la novillada de Maubourguet. Une de ces novilladas qui hantent les r�ves des aficionados, mais auxquelles on n�assiste que tr�s rarement dans une vie d�aficionado. Les six novillos de l��levage camarguais de Jacques Giraud, non seulement �taient tr�s bien pr�sent�s, tr�s joliment arm�s et de taille parfaitement adapt�e � la novillada non piqu�e, mais en outre ils offrirent du jeu et furent d�une grande mobilit� tout en faisant preuve de ce piquant et de ces difficult�s qui donnent du relief et du sens au spectacle taurin. La d�pouille de deux d�entre-eux fut gratifi�e d�un tour de piste posthume et le ganadero apr�s avoir �t� invit� � faire une vuelta triomphale par le novillero portugais Tiago Santos, sortit ��a hombros�� avec les novilleros triomphateurs. Face � cet excellent b�tail, trois novilleros, comme on a perdu l�habitude d�en voir, pr�ts � gagner leur galons au feu quel que soit l�adversaire.

alt

David Martin Escudero ex�cutant une naturelle dans les r�gles de l�art.(photo A.Torres)

L�Espagnol David Martin Escudero pratique un toreo d�une rigueur toute castillane, d�pourvu de fioritures inutiles et empreint de cette orthodoxie qui engendre la profondeur. Aussi introverti que son cousin Jos� Tom�s, David ne fait aucune concession de communication pour essayer de plaire. C�est � la fois sa force et sa faiblesse. C�est ainsi que bien peu sur les gradins se rendirent compte qu�il avait dessin� les meilleures passes de la novillada, encha�nant des naturelles soyeuses et intemporelles qui sembl�rent arr�ter les aiguilles des montres et horloges. Avec le novillo d�ouverture, manso, manquant de noblesse et plut�t faible, le novillero de Galapagar fit une prestation d�une grande technicit�, mais son �chec avec l�acier an�antit tout espoir de troph�e. Le quatri�me, d�entr�e de jeu chercha l�homme. David sut canaliser les charges intempestives aussi bien � droite qu�� gauche et am�liora notablement son adversaire avec ��temple�� et beaucoup de style. Apr�s un essai infructueux, il enfon�a une lame enti�re longue d�effet. Encore une fois, le public ne s�aper�ut gu�re de la valeur de la faena, qui cependant ne passa pas inaper�ue aupr�s de la pr�sidence, laquelle octroya une oreille parfaitement m�rit�e.

alt

Tiago Santos dessinant une passe d�une telle perfection que derri�re lui, dans le callejon, le maestro Victor Mendes en reste bouche b�e.(photo A.Torres)

alt

La joie deTiago Santos apr�s avoir coup� trois oreilles..(photo A.Torres)

Le Portugais Tiago Santos �tait venu avec la ferme r�solution de triompher. Ce gar�on, grand et svelte, a beaucoup de style et son toreo est tr�s enlev� et all�gre. Pr�sent aux trois tiers, il manie la cape avec diversit� e �l�gance, pose les banderilles avec maestria et joue de la muleta avec ��temple�� et autorit�. Il sut profiter des bont�s du deuxi�me novillo, mais quatre descabellos pour en venir � bout ne lui permirent que de couper une seule oreille. Vuelta pour le Giraud. Avec le magnifique cinqui�me, que Tiago me fit le plaisir et l�honneur de me brinder ainsi qu�� la N.R., ce ne fut que du bonheur. Une cape all�gre, de belles poses de banderilles et des passes sur les deux bords joliment dessin�es. Il signa l�ensemble d�une superbe estocade jusqu��� la garde et pendant que je lui rendais sa ��montera�� la pr�sidence sortit deux mouchoirs blancs, lui octroyant ainsi les deux oreilles, et un bleu d�cernant la vuelta du novillo.

alt

Valencia, tr�s bon banderillero clouant une paire en se penchant dans le berceau des cornes..(photo A.Torres)

Cristian Valencia s�inscrit dans la tradition latino-am�ricaine des novilleros courageux et volontaires. Tr�s bon capeador et bon banderillero, le V�n�zuelien tor�e � l�emporte-pi�ce ce qui sied bien � la mobilit� des Giraud, qui pla�t beaucoup au public, mais qui parfois engendre aussi un certain d�sordre dans sa lidia. Apr�s des passes de cape tr�s serr�es, il fit une bonne faena avec son premier novillo, dessinant avec la muleta de belles naturelles tr�s bien synchronis�es. Il tua d�une lame enti�re un peu tomb�e mais efficace et obtint une oreille, tandis que la d�pouille de cet excellent novillo sorti en troisi�me position se vit octroyer un tour de piste posthume. Toujours aussi volontaire, Cristian eut un peu de mal � canaliser les charges intempestives du sixi�me novillo qui passait tr�s bien, mais qui jouait parfois de la t�te. Ce gar�on a d�j� beaucoup de m�tier, mais il gagnerait � raffiner un peu son style. Il enfon�a une lame enti�re efficace et obtint une oreille amplement m�rit�e.

Jacques Giraud, Tiago Santos et Cristian Valencia sortirent des ar�nes port�s en triomphe.Victorino Martin et le matador Victor Mendes �taient dans le callej�n. Ils furent invit�s � saluer sous l�ovation du public. M. Laffont, Directeur de la Communication du Groupe de Presse de la D�p�che du Midi, fut convi� � participer � la remise des prix. C�est au tour des assiettes de tapas que se continua ce qui a s�rement �t� la meilleure novillada de cette temporada dans notre Sud-Ouest.

Antoine Torres


Samedi 20 ao�t 2011, � 19 h, novillada de Maubourguet.

Au cours des ann�es pass�es, les ar�nes de Maubourguet ont su gagner leurs lettres de noblesse gr�ce � la qualit� et au s�rieux des spectacles produits. Organis�es par Maubourguet-Toros, ces novilladas sont le fruit de l��norme travail fourni par Jean-Claude Burosse et son �quipe. Un travail d�un an pour deux heures de spectacle�! Bien s�r, les choses ne sont pas toujours parfaites, mais la corrida parfaite n�existe que dans l�imagination fertile des aficionados�; elle est d�ailleurs le moteur qui fait fonctionner ce Mundillo qui, chaque fin de semaine, se met en route pour assister au spectacle de ses r�ves. Sans cette qu�te d�absolu jamais atteint la tauromachie n�aurait jamais pu perdurer. L�ann�e derni�re, le lot de novillos de la novillada de Maubourguet a re�u le prix du meilleur lot pr�sent� dans le Sud-Ouest. Excusez-moi du peu�! Les novilleros par contre n�avaient pas �t� � la hauteur. Maubourguet-Toros n�a pas h�sit� � prendre son b�ton de p�lerin pour partir � la recherche de ces novilleros de qualit�, qui au lieu de jouer des relations et des sites internet tapageurs, pr�f�rent apprendre le m�tier en restant dans l�ombre tout en s�entra�nant jour apr�s jour dans les ar�nes des �levages sous l��il s�v�re d�un grand ma�tre. C�est donc en faisant le tour des tientas des �levages que l�on peut les d�nicher. Un travail minutieux qui exige patience et observation. C�est ainsi qu�a �t� confectionn� le cartel de la novillada 2011.

David Martin Escudero, neveu du plus grand des �leveurs et cousin du plus grand des toreros, Jos� Tom�s, sera le chef de lidia. Ce gar�on apprend depuis bient�t quatre ans l�art de C�chares. Sans le moindre effet publicitaire, inconnu ou presque du public fran�ais, il a d�j� � son actif des dizaines de novillos, toros et vaches tor��s en priv�. Il vient de faire une entr�e fracassante en France en devenant aujourd�hui-m�me le triomphateur des novilladas non piqu�es de la Feria de Dax.

Cristian Valencia est un v�n�zu�lien qui collectionne les triomphes en Espagne. Fils de matador, il s�inscrit dans la tradition latino-Am�ricaine de ces novilleros qui agissent dans les trois tiers avec une folle envie de triompher.

Le Portugais Tiago Santos partage avec David Martin le sens du travail bien fait, l�humilit� et un apprentissage loin des projecteurs m�diatiques. Athl�tique, il poss�de un vaste registre aussi bien � la cape qu�� la muleta qu�il sait manier avec ��temple��. El�ve du plus grand torero banderillero de son �poque, rien de moins que le maestro� Victor Mendes, il sait aussi tr�s bien poser les banderilles.

Ces trois jeunes toreros combattront le b�tail fran�ais de Jacques Giraud. Du b�tail aux origines Perez Tabernero, Santa Coloma et Carlos Nu?ez avec l�apport d�un �talon de Domecq. On peut s�attendre � du piquant et aussi je l�esp�re � de la noblesse. Les ingr�dients d�une grande novillada ont �t� choisis, aux dieux de la tauromachie de faire le reste�

Donc rendez-vous � 18h aux ar�nes de Maubourguet pour un concert gratuit de l�excellente harmonie les Armagnac, puis novillada � 19 h pour �viter les chaleurs de l�apr�s-midi. A 21 h remise des prix et la soir�e continuera avec des tapas et l�animation par les danseuses flamencas du groupe Alma de Fuego, rien que le nom c�est d�j� tout un programme.

Pr�sence des matadors Victor Mendes et Jos� Miguel Campano.

Gratuit pour les moins de 18 ans.

R�servation au 05 62 96 39 09

Antoine Torres

Victor MENDES, le maestro dans le callejon

alt

Victor MENDES en compagnie d�Antoine TORRES, chroniqueur taurin, et le jeune Tiago SANTOS / photo NR.

Victor MENDES sera dans les ar�nes de Maubourguet lors de la Novillada du samedi 20 Ao�t. En effet, un des jeunes novilleros, Tiago SANTOS est un de ses �l�ves. Victor MENDES est l�un des plus grands matadors qu�ait connus le Portugal, notamment gr�ce � son courage, son � pundonor � et sa capacit� � affronter des taureaux de quelque cat�gorie que ce soit.

Durant toutes les ann�es 1980 et le d�but des ann�es 1990, il a �t� l�un des matadors les plus appr�ci�s tant en France qu�en Espagne ou en Am�rique latine. C��tait l�un des meilleurs banderilleros de son �poque. Pour c�l�brer ses 50 ans et ses 25 ans d�alternative, Victor MENDES a repris en 2005 exceptionnellement le costume de lumi�re et a d�montr� de sa prestance et de son charisme.

Vous pourrez rencontrer le maestro le samedi 20 Ao�t dans les ar�nes. (J.N)


CALENDRIER DES RENCONTRES :

alt


alt


Maubourguet toros s�lectionne les taureaux

(extrait de la NR Maubourguet le 18.04.2011)

Avant la novillada d�ao�t, la commission taurine de Maubourguet toros s�est d�plac�e en Camargue pour visiter 3 �levages et c�est l� que nous l�avons suivie. Marcel Garzelli guide l��quipe rejointe par le ��manager�� Jean Biondi � Salin de Giraud.

Journ�e campera

L��levage est une passion familiale et transmise de g�n�ration en g�n�ration. Le ganadero ne circule qu�� v�hicule ou � cheval dans des espaces naturels r�serv�s aux b�tes, un environnement riche et pr�serv�. Les taureaux n�ont jamais vu d�homme � pied. C�est � bord d�un v�hicule tout terrain ou d�une remorque tract�e que la troupe s��branle. C�est quelque chose de magique qui se passe. On ne peut pas �tre plus proche des troupeaux. Ils vous regardent, se tournent, font les beaux avec des allures massives ou fortes, d�autres plus bas et moins physiques, d�autres encore au port de t�te fier.

Les manades

La�premi�re manade est celle de ChristopheYonnet. Le groupe est accueilli par Francine puis direction le campo � bord d�une voiture tout terrain. Pendant pr�s d�une heure, les hommes d�couvriront les particularit�s des taureaux et novillos, mistral dans le dos.

La ganaderia Giraud � La Tour du Cazeau est un �levage bio. D�abord ce qui enchante c�est la beaut� du mas, l�authenticit� des lieux avec les romarins, les chevaux. Jacques Giraud parle avec passion de son b�tail, met en avant race et origine et explique comment il anoblit le sang Giraud avec �le croisement Jimenez Pasqua ou Carlos Munez. Bien des m�andres pour r�ussir le ��toro bravo��, un vrai g�n�alogiste taurin�!

Troisi�me manade, celle de Fran�ois Andr�, �levage Fr�d�ric Lautier. Le parcours commence sur un chemin bord� de thyms, de genets, une odeur d�Alpilles. Les taureaux ont �t� isol�s, un lot homog�ne. A bord d�une remorque tir�e par un tracteur, la troupe approche l��levage dont la base tient aux " Patas Blancas ", terme par lequel on d�signe �galement les toros d'origine Vega-Villar et au pelage blanc et noir. Les annotions seront prises par les ��experts�� et consign�es avant le retour. Un moment intense dans le monde du patrimoine campero. (JN)

Site : www.tour-du-cazeau.com

S�lection de Photos de J Noguez du 13 Avril 2011


Maubourguet : Soir�e d�bat le 18 mars pour d�couvrir les �levages portugais de taureaux de combat.

En savoir plus


TROPHEE DU VAL D'ADOUR A JUAN LEAL le 4 F�vrier 2011

Juan Leal, montera � la main, a �t� honor� par les 6 pr�sidents du Val d'Adour, il recevra aussi une coleta joliment tress�e (Photo J.N)

A l'occasion de la pr�sentation des P�ques taurines d'Aignan, le triomphateur du troph�e du Val d'Adour a �t� honor� et r�compens�. Difficile de trouver un torero plus complet. Il avait commenc� sa saison dans le Sud-ouest, � Aignan par un triomphe. Il avait empoch� une oreille et deux oreilles d'un novillo du Lartet. Il coupait aussi � Castelnau mais �tait malchanceux � Riscle. Mais pour le Val d'Adour comme dans les autres novillada des ferias de l'�t�, Juan Leal s'est r�guli�rement impos�.

Troisi�me g�n�ration de cette vieille famille taurine arl�sienne, il est aussi celui qui aura le plus de chance d'arriver. En effet le gar�on a �t� admis � suivre les cours de l'�cole taurine d'El Juli, � Arganda-del-Rey. Dans l'enseignement, mais plus peut-�tre dans les relations, ce passage dans le mundillo espagnol demeurera un atout dont n'auront jamais b�n�fici� ses oncles et son cousin.

D'avoir �t� admis dans cette sorte de temple taurin qu'est la Fondation El Juli, d�montre les qualit�s de ce gar�on. A ce niveau il faut plus que du courage� D�j�, dans le Sud-est Marco Leal a �t� r�compens� par les Club taurins Paul-Ricard. On aura vu ce gar�on dans toutes les ar�nes et ses d�buts en novillada piqu�e devraient correspondre avec les premi�res ferias du Printemps.

Jean-Claude Burosse (Maubourguet) et Paul Bergamo qui lui ont remis le troph�e du Val-d'Adour n'ont pas manqu� de rappeler ses qualit�s. Mais il faut maintenant lui trouver un successeur. Souhaitons aux �leveurs et aux aficionados que le bolsin de Bougue r�v�le un jeune talent. La promotion 2010 � part Leal et Adrian n'avait pas le relief des saisons ant�rieures. (AIGNAN le 4 F�vrier 2011).


JOURNEE DU 23 JANVIER 2011�DE L'AMICALE DES CLUBS TAURINS A MAUBOURGUET

Marcel�Garzelli, Richard Milian et l'ensemble des Pr�sidents, lors de la remise du ch�que � l'�cole Adour Aficion./ Photo�J.N

Les aficionados gersois, avec tous leurs clubs et pe�as ont ouvert leur saison 2011, hier, sous un soleil glacial d�hiver, dans les ar�nes de MAUBOURGUET.

Cinq vaches, toutes excellentes � la muleta, amen�es par Jean-Louis DEYRIS, servaient de plat principal. Ce fut l�occasion de retrouver Christian LESUR qui a relanc� le Centre fran�ais de tauromachie et qui �tait venu avec deux jeunes Espagnols, p�tris de talent, Alejandro De BENITO et Abel ROBLES. De s�rieuses promesses se sont dessin�es. Beaucoup de plaisir � voir les progr�s de CLEMENTITO qui apprend sous la houlette des aficionados practicos. Le jeune Dacquois est de plus en plus s�r de lui et �prouvait le plaisir de tor�er� Il avait peut-�tre tir�la meilleure des vaches � la muleta. Yannis, le Gersois du groupe �cole Richard MILIAN, par moments en difficult� r�alise une impressionnante s�rie de muletazo� pour lui, dans ces moments le bonheur �tait tout pr�s. Louis HUSSON �l�ve de Richard, terminait cette matin�e avec beaucoup de prestance et de courage, une matin�e o� la jeune Nelly BENTEJAC avait apport� son concours. Ce jeune Montois progresse � chacune de ses entr�es en piste. En tauromachie on ne sait jamais si la graine poussera, mais les qualit�s sont l� qui ne demandent qu�� se d�velopper.

Les aficionados, plus d'une centaine, qui assistaient � cette journ�e se retrouvaient ensuite dans la grande salle du stade et des ar�nes. Autour d�une poule au pot, r�ception sign�e par les co-pr�sidents Jean-Claude BUROSSE et Michel LANGEVIN. A l�heure des discours, le pr�sident de l�amicale de Clubs Taurins Gersois, Marcel GARZELLI annon�ait soin prochain d�part, sans d�voiler pour autant son successeur. Cette ann�e, le coup de c�ur de l�amicale allait � l��cole Adour Aficion de Richard MILIAN qui recevait un ch�que de 1000 euros.

Jean-Michel DUSSOL


NOVILLADA du 22 Ao�t 2010 � MAUBOURGUET :

extrait�paru dans�la Nouvelle R�publique du 26 Ao�t 2010

Le grand g�chis avec de si beaux taureaux

L�aficion bigourdane attendait �norm�ment de la pr�sentation des novillos de Paul et J�r�me Bonnet dans les ar�nes de Maubourguet. Dimanche soir, les novillos gersois �taient l� et le moins que l�on puisse dire c�est qu�il n�ont nullement d��u. Magnifiques de pr�sentation avec leurs robes vari�es, leurs armures respectables, bien que relativement confortables, et leur tr�s grande prestance, ils ont fait l�objet de l�admiration des spectateurs. C�t� mental, il n�y eut pas non plus grand chose � leur reprocher. Trois d�entre eux furent tr�s braves et tr�s nobles et les trois autres un peu plus compliqu�s, bien que parfaitement tor�ables. Ce b�tail permettait une novillada triomphale, ce qui ne fut h�las pas le cas � cause de l�inexcusable carence des novilleros et de leurs cuadrillas.

Le troisi�me Bonnet �tait physiquement � la limite sup�rieure de la non piqu�e, mais il �tait tor�able bien qu�exigeant une bonne brega et une��lidia ad�quate.

(Photos d'Antoine TORRES)

Angel Jimenez fit une petite faena honn�te avec le tr�s bon novillo d�ouverture, mais �choua lamentablement avec l��p�e (9 essais infructueux et une demi-lame suivie de deux descabellos). Avec le quatri�me qui n�avait pas de forces � revendre, il dessina quelques passes de bonne facture, mais ne se croisa jamais et se montra souvent brouillon. Apr�s un essai infructueux, il enfon�a une lame quelque peu lat�rale et obtint tout de m�me une oreille de r�confort.

Une des passes qui permirent � Angel Jimenez de couper la seule oreille d�une novillada qui en permettait bien d�autres.

Juan Ortega dessina les seules v�roniques de la novillada, mais ne donna pas une passe de muleta digne de ce nom. Avec son costume aux broderies noires,

Alejandro Rubio a une certaine ressemblance de visage avec Rafael de Paula et la taille de Domingo Valderrama. H�las, il n�a ni le g�nie du premier, ni le courage et la technique du second.�A la moindre menace du toro, il jette aux orties muleta et �p�e et, visiblement saisi de panique, il prend ses jambes � son coup pour rejoindre le refuge le plus proche. Certes, le troisi�me novillo avait une pr�sentation proche de la limite sup�rieure acceptable en mati�re de novillada non piqu�e, mais �tait parfaitement tor�able � condition de lui imposer une ��brega�� et une ��lidia�� correctes. Le sixi�me novillo �tait bien pr�sent� mais de taille tr�s inf�rieure � celle de ses fr�res. Cela sembla mettre en confiance Rubio qui donna quelques passes prometteuses avant de reculer � nouveau et de s��chapper. Les divers prix pr�vus furent d�clar�s d�serts pour �tre remis en jeu en 2011.

Face � pareil g�chis, nous �tions en proie � une profonde col�re en quittant les ar�nes.� Force est de constater tout au long de la saison que si les novillos viennent � d�passer les 250 kg et les cornes la longueur des oreilles, il n�y a plus de novilleros. Cela est peut-�tre d� � un probl�me de soci�t�. Anachronique, la tauromachie fait appel � des conditions qui heureusement n�ont plus cours (la mis�re, l�envie de s�en sortir), mais aussi � des valeurs� comme l�honneur et la responsabilit�, devenues, h�las, surann�es dans un monde o� tout n�est plus que marchandise. Nous pouvons l�gitimement nous poser la question de savoir si la tauromachie authentique peut encore avoir le moindre avenir dans pareil bazar.


Quelques faits marquants :

Le samedi 7 F�vrier 2009 :

� 21 h au Centre Culturel a eu lieu une conf�rence de chirurgie taurine pr�sent�e par les docteurs Claude GIRAUD, pr�sident de l�Association Fran�aise des Chirurgiens Taurins (AFCT) et Jacques LESTRADE, fondateur de l�association.

Ils nous ont inform� sur le travail d�licat qu�op�rent les �quipes m�dicales dans les infirmeries, souvent de fortune des ar�nes fran�aises.

Nous savons tous combien les accidents de toutes sortes sont nombreux dans les ar�nes, du plus mineur au plus grave, voire au fatal et combien la qualit� des premiers soins est cruciale.

La chirurgie taurine est une discipline de sp�cialistes et les clubs pr�sents dans la salle auront �t� sensibilis�s aux r�gles de s�curit� et � la prise en charge imm�diate du bless� sur place.

L�union des villes taurines fran�aises a rendu obligatoire pour ses membres de se mettre en conformit� avec le r�glement taurin municipal.

Maubourguet a fait de gros efforts pour que le mat�riel m�dical de premiers soins soit conforme et efficace. Il en va de la vie des personnels qui sont en piste.

Ces efforts importants pour une ar�ne nouvellement revenue � la corrida, nous les devons d�une part � la municipalit� qui n�a pas h�sit� � de subventionner, et d�autre part au travail acharn� de Jean-Claude BUROSSE et de son �quipe de Maubourguet Toros qui ont embo�t� le pas � leurs voisins de Castelnau Rivi�re-Basse en se d�vouant corps et �me pour que notre d�partement ait des ar�nes qui sont rapidement devenues des r�f�rences.


Le samedi 9 Novembre�2007 :

L�aficion au complet �tait r�uni dans la salle polyvalente pour honorer le meilleur novillero.

Tous les clubs, Aignan, Garlin, Plaisance du Gers, Castelnau-Rivi�re-Basse, Riscle et Maubourguet �taient repr�sent�s� avec aussi Michel SALVADORINI directeur r�gional Paul-Ricard pour remettre le troph�e du Val d�Adour au jeune TOMASITO de l��cole taurine d�Arles, autour du pr�sident Jean-Claude BUROSSE de Maubourguet Toros. Les triomphes se succ�dent pour le jeune TOMASITO avec le troph�e des ar�nes du Sud-Ouest, ainsi que celui des clubs taurins Paul-Ricard du Sud-Ouest.

Une impressionnante saison pour laquelle le jeune novillero a �t� fortement applaudi et r�compens�. Des discours, des cadeaux mais aussi un troph�e remis � Jean GUILHAS maire pour l�aide pr�cieuse apport�e avant de regarder les �volutions des jeunes danseurs Flamenkito et d�guster la daube de toro�